Twitter va permettre de choisir qui pourra répondre à vos Tweets

[© Denis Charlet/AFP]

C'est une petite révolution pour le site de microblogging. Twitter a profité du CES, qui se tient cette semaine à Las Vegas, pour lancer une nouvelle fonctionnalité permettant de mieux gérer qui va répondre aux tweets.

Cette dernière sera déployée durant le premier trimestre de l'année et pourrait enfin résoudre les problèmes liés à certains messages, afin de rester maître de sa communication et éviter les débordements verbaux.

«Nous souhaitons que les gens se sentent rassurés lorsqu'ils participent à une conversation sur Twitter, en leur donnant le contrôle des conversations qu'ils lancent. Nous allons expériementer différentes options autour de qui pourra répondre aux tweets», explique le compte officiel de Twitter (ci-dessous), dans un message publié durant le célèbre salon du secteur high-tech.

Le réseau social va donc bientôt permettre de choisir entre quatre options avant de publier un message. La première, appelée «Global», doit de permettre de partager son tweet et d'autoriser tout un chacun à y répondre, comme c'est le cas aujourd'hui.

La deuxième option, «Group», doit permettre de réserver le droit d'échanger uniquement aux personnes qui suivent la personne qui vient de tweeter.

La troisième, «Panel», restreint les réponses aux seules personnes mentionnées dans le tweets, l'idée ici étant de laisser l'échange en lecture publique et de ne pas le cantonner aux messages privés.

Enfin, la quatrième, «Statement», empêche de manière pure et simple d'interagir avec le tweet, même s'il reste possible d'y ajouter un «j'aime» via le bouton cœur.

Des puristes mécontents

Si cette fonctionnalité était attendue par de nombreux tweetos et notamment les entreprises qui diffusent de la publicité sur le réseau, de nombreuses voix se sont faites entendre pour critiquer cette décision qui contreditrait la philosophie du célèbre site de microblogging, invitant chacun à s'exprimer et à réagir autour des sujets partagés.

A cette critique, les responsables de Twitter soulignent qu'il sera toujours possible de réagir à un tweet bloqué en le citant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles