Grotte Chauvet : le nouvel étendard ardéchois

D'extraordinaires peintures murales de la grotte Chauvet reproduites à l'identique dans le fac-similé de la grotte.[JEFF PACHOUD / AFP]

C’est un événement qui va doper le tourisme en Ardèche. Après quinze ans de recherches et deux de travaux, la réplique de la grotte Chauvet a accueilli le 25 avril ses premiers touristes.

 

Et dès le premier jour, le succès était au rendez-vous, avec 2.500 à 3.000 visiteurs qui avaient "tous réservé à l’avance leurs billets sur Internet", selon le directeur d’exploitation du site, Antoine Deudon. Située sur les hauteurs de Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche), à deux kilomètres à vol d’oiseau de la grotte originale découverte en 1994, la plus grande réplique de grotte ornée jamais réalisée au monde affiche également complet jusqu’à ce samedi.

 

La culture et la nature réunies

55 millions d’euros ont été nécessaires à la réalisation de cette véritable prouesse technique, qui espère accueillir entre 300.000 à 400.000 visiteurs la première année et faire de l’Ardèche une destination culturelle de premier plan. En rendant accessibles au grand public les premiers chefs-d’œuvre de l’humanité créés il y a 36 000 ans, la caverne du Pont-d’Arc veut devenir un nouveau moteur pour la région.

Réputée pour son tourisme vert et sportif, grâce notamment aux gorges de l’Ardèche, une nouvelle ère s’ouvre pour le département, car de 15 à 20 millions d’euros de consommation touristique vont être injectés chaque année dans l’économie locale grâce à ce nouveau site. Une nouvelle clientèle, notamment étrangère et friande de patrimoine, pourrait être attirée. Une ambition qui passe par une meilleure valorisation des lieux et la connexion avec d’autres endroits phares des environs, telle la Cité de la préhistoire d’Orgnac.

La caverne du Pont-d’Arc à Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche), ouverte tous les jours toute l’année. 11 € (adulte), 6 € (3-17 ans).  www.cavernedupontdarc.fr

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles