Waze dans le viseur de la police américaine

Une voiture de la police new-yorkaise (Illustration). [MEHDI TAAMALLAH / AFP]

Une simple application mobile de navigation GPS est devenue la cible des forces de l’ordre américaines. Elles dénoncent une le fait qu'elle puisse les localiser.

 

Waze, qui permet aux automobilistes d’adapter leur trajet en fonction des travaux et des contrôles de police, "met en danger la vie des agents de police aux Etats-Unis" en indiquant leur position, estime le chef de la police de Los Angeles, Charlie Beck.

Pour illustrer son accusation, il s’appuie sur la mort des deux policiers newyorkais Rafael Ramos et Wenjian Liu. Le 20 décembre dernier, Ismaaiyl Brinsley avait en effet utilisé les services de Waze pour localiser les deux officiers et les abattre. Un double-assassinat qui perpétré selon lui pour venger la mort de Michael Brown et Eric Garner, deux afro-américains tués par des policiers blancs.

Pour sa défense, Waze a indiqué que ses services ne permettaient pas de localiser les forces de l’ordre avec précision. Il a de plus fait savoir que la police était depuis toujours favorable à ce type d’application car elle estime que les utilisateurs "conduisent avec plus de prudence lorsqu’ils pensent que des agents de police se trouvent près d’eux". 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles