Si vous lisez des fake news, c’est à cause de vos proches

49% des participants jugent qu'un article est fiable lorsqu'il est partagé par un ami sur les réseaux sociaux.[Lionel BONAVENTURE / AFP]

Aujourd'hui, nous nous informons de plus en plus par le biais des réseaux sociaux. Problème, il semblerait que les internautes fassent davantage confiance à ceux qui partagent un article, qu'à la personne qui en est à l'origine.

Pour mettre en évidence cette problématique qui ne date pas d'hier, l'American Press Institute et Associated Press ont choisi de s'allier dans le lancement du Media Insight ProjectComme l'explique Slate, ce projet a pour but d'analyser les habitudes de consommation de l'information en ligne et la manière avec laquelle les internautes vont recevoir une actualité.

Un panel d'internautes a été confronté à deux sites web : l'Associated Press, grande agence de presse américaine, et le DailyNewsReview.com, un média inventé de toutes pièces. Au final, 49% des participants ont jugé que l'article était fiable lorsqu'il était partagé par un «ami» en qui ils avaient confiance. Même lorsqu'il s'agissait du site fictif.

«Lorsque l’article était partagé par quelqu’un n’étant pas digne de confiance, et même si la source était l’Associated Press, seuls 32% des participants ont pensé la même chose», précise Le Monde dans un article. «Il existe bien une différence entre la perception et la réalité» des utilisateurs face à l'information, résume le quotidien.

À suivre aussi

Internet Qu'est-ce que l'identité numérique et comment préserver ses données personnelles ?
Insolite Vidéo : Un homme pense avoir filmé un fantôme dans son jardin
Numérique «Facebook aurait laissé Hitler acheter des pubs», selon Sacha Baron Cohen

Ailleurs sur le web

Derniers articles