Côtes-d’Armor : une plage envahie par des centaines d’araignées de mer

Les araignées de mer se sont échouées après la tempête du week-end dernier sur le littoral breton. [ULRICH PERREY / DPA / AFP]

Mercredi matin, les promeneurs matinaux ont découvert des centaines d’araignées de mer échouées sur une plage de Saint-Brieuc.

Les carcasses des crustacés ont été déposées par la marée descendante sur la plage des Rosaires à Plérin, l’une des plus longues de la baie, après une tempête qui a balayé le littoral breton le week-end dernier.

Pour les marins-pêcheurs interrogés par Ouest-France, cette surmortalité s’explique par une surpopulation d'araignées de mer dans les eaux de Saint-Brieuc : «Les araignées prolifèrent», a expliqué Grégory Métayer, un patron-pêcheur.

Ce sont principalement des femelles qui ont été retrouvées sur cette plage. Moins appréciées que les mâles sur les étals des marchés en raison de leur plus petite taille, elles se multiplient au fond de l’océan, et échouent parfois après un fort coup de vent.

Malgré une telle hécatombe, la population d’araignées de mer n’est pas menacée : «La biomasse se refait en deux ans», a expliqué Yannick Hémeury, président de la coopérative maritime de Lannion-Paimpol à Ouest-France. «C’est la preuve que la pêche côtière est respectueuse de la ressource», a-t-il conclu.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles