Anne Hidalgo : «La biodiversité est de retour»

La «Plan Biodiversité 2018-2024» contient trente propositions, réparties sous trois axes.[© Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris]

Vers toujours plus d’espaces verts. Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, présente son plan pour la biodiversité, approuvé ce mardi par le vote par les élus du conseil de Paris.

Un peu plus de deux ans après les accords de Paris, la maire de la capitale défend plus que jamais sa volonté de mettre l’environnement au cœur de son projet politique. Avec son nouveau «plan biodiversité 2018-2024», qu’elle soumettra aujourd’hui au vote des élus du conseil de Paris, Anne Hidalgo souhaite ainsi faire de la ville lumière un exemple en la matière.

Quelles sont les grandes lignes de ce «plan biodiversité» ?

Depuis quelques années, grâce à l’interdiction des pesticides dans les parcs et jardins, la biodiversité est de retour à Paris, avec l’arrivée de nouveaux oiseaux et de nombreux insectes. Nous souhaitons désormais l’ancrer dans le temps, via des «corridors écologiques» connectés les uns aux autres, comme la Seine ou la Petite Ceinture. Plus il y aura d’espaces naturels, plus on trouvera de nouvelles espèces animales et végétales.

Quels sont les grands objectifs de cette politique environnementale ?

Il faut s'adapter au changement climatique, face aux canicules, par exemple. D’où l’importance d’avoir des berges de Seine accessibles, pour se rafraîchir. Nous voulons aussi redonner accès à la terre en enlevant du béton, pour que l’eau s’infiltre. D'ici à 2020, plus de 10.000 arbres seront également plantés, en plus des 10.000 semés depuis 2014. Enfin, nous protégerons les animaux, en créant des jardins refuges pour les oiseaux et des mares pour les amphibiens.

La prolifération de tous les animaux, rats y compris, est-elle souhaitable ? 

Il faut évidemment de la régulation pour les espèces considérées comme nuisibles, ou celles qui peuvent se développer au détriment des autres. D'ici peu, nous allons remplacer toutes les poubelles des parcs et jardins par des containers en bois assez jolis. Tous ces animaux nuisibles, dont les rats et les corneilles, auront alors l’impossibilité de pouvoir y rentrer, et d'en mettre partout.

De quelle manière les Parisiens pourront-ils participer à ce plan ?

Il contient déjà des propositions issues du budget participatif, portées par les Parisiens. Et nous allons continuer à les impliquer, en les sensibilisant à la biodiversité de la crèche à l’université, en passant par les maisons de retraite.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles