87000 bacheliers n'ont pas vraiment la tête aux vacances. Ces malchanceux n'ont, pour l'instant, pas de place à l'université à la rentrée. Une situation inadmissible pour la ministre de l?Enseignement supérieur, mais qui devrait être résolue au cours de l?été.