France – Publié le 19 mars à 09:15 – Mis à jour le 19 mars 2017 à 20:23

Le périple mouvementé de l'assaillant d'Orly

Le périple mouvementé de l'assaillant d'Orly «
Play

Attaque aéroport d'Orly : le profil de Z...

»
Play

Grasse : l'adolescent mis en examen pour...

Ziyed Ben Belgacem, le Français de 39 ans abattu hier à l'aéroport d'Orly-Sud, après avoir attaqué une patrouille militaire de l'opération Sentinelle, avait débuté son périple tôt le matin. Les enquêteurs ont pu retracer son parcours mouvementé en banlieue parisienne avant son arrivée à l'aéroport.

C'est après avoir passé la nuit à boire, qu'à 6h55 hier matin, Ziyed Ben Belgacem est arrêté pour un simple contrôle routier par la BAC, la brigade anti-criminalité a Garge-lès-Gonesse dans le Val d'Oise. Selon le procureur de Paris, il s'est emparé d'une arme de poing, un revolver à grenaille et a tiré au niveau de la tête du fonctionnaire de police, qui a été blessé par des éclats de grenaille.

L'homme prend alors la fuite et se rend dans un bar qu'il a pour habitude de fréquenter à Vitry-sur-Seine. Il met en joue les clients, profère des menaces et tire sans faire de blessé. Il continue ensuite sa fuite, braque un conducteur, lui vole sa voiture et prend alors la direction du Hall A de l'aéroport d'Orly et agresse une militaire de l'opération Sentinelle. Selon François Molins, "Il a attrapé cette dernière avec son bras gauche, il lui a fait faire un mouvement arrière sur trois à quatre mètres, la positionnant comme bouclier, et lui a pointé son revolver sur la tempe." Toujours selon le procureur de Paris : l'assaillant a déclaré : "Posez vos armes, mains sur la tête, je suis là pour mourir par Allah, de toute façon, il va y avoir des morts."

L'homme est finalement abattu par les deux autres militaires en faction. L'aéroport sera lui totalement bouclé.

Jordan Klein