Quand l'armée vole au secours... d'un troupeau de brebis

Un détachement de quinze chasseurs alpins s'est porté au secours d'un troupeau de 450 brebis coincé par la neige à 2.400 mètres d'altitude dans les alpages du Gleysin (Isère), a-t-on appris mardi de source militaire, confirmant une information du Dauphiné Libéré.[AFP] Un détachement de quinze chasseurs alpins s'est porté au secours d'un troupeau de 450 brebis coincé par la neige à 2.400 mètres d'altitude dans les alpages du Gleysin (Isère), a-t-on appris mardi de source militaire, confirmant une information du Dauphiné Libéré.[AFP]

Un détachement de quinze chasseurs alpins s'est porté au secours d'un troupeau de 450 brebis coincé par la neige à 2.400 mètres d'altitude dans les alpages du Gleysin (Isère), a-t-on appris mardi de source militaire, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

"La mission s'est déroulée merveilleusement bien, les moutons sont tous redescendus au refuge", a annoncé mardi soir à l'AFP le sous-lieutenant Virginie Reymond, du 13e bataillon de chasseurs alpins (BCA) de Chambéry. "Entre gens de montagne, s'entraider, ça fait plaisir", a-t-elle ajouté.

Surprises par les chutes de neige de la semaine dernière, les brebis étaient coincées depuis vendredi sur un petit plateau, d'où elles ne parvenaient plus à redescendre.

"Les brebis ont des petites pattes, elles pèsent 70 ou 80 kilos car elles sont pleines. S'il y a trop de neige, elles s'enfoncent, se plantent et n'avancent plus", a expliqué Stéphane Vaussenat, maire de Pinsot, commune sur laquelle se situe l'alpage. "Elles étaient sur un terrain pentu, très accidenté et leur intuition leur disait que c'était dangereux donc elles n'avançaient pas", a ajouté Cécile, la bergère du troupeau.

Le maire de Pinsot a décidé de faire appel à l'armée lundi, en passant par la préfecture de l'Isère. Et la réponse, positive, est arrivée mardi matin.

Partis dans la matinée de Chambéry, les chasseurs alpins ont atteint le troupeau vers 15H30 et ont tamisé la neige avec leurs raquettes afin de permettre au troupeau d'atteindre une partie non enneigée de l'alpage. Ils ont ensuite formé un cordon pour guider le troupeau dans la pente.

Vers 18H00, les brebis étaient redescendues au refuge de l'Oule à 1.836 mètres d'altitude.

Entre-temps, un hélicoptère privé avait déposé 800 kg de foin au troupeau pour que les brebis puissent reprendre des forces.

"C'est une première pour nous. Nous sommes contents d'avoir pu aider les bergers", a confié le sergent-chef Alexandre Frumillon, chef du détachement.

Vous aimerez aussi

Faits divers Tempête dans les Alpes suisses : le bilan passe à 7 morts
Immigration Gérard Collomb annonce des renforts «importants» dans les Alpes pour le contrôle aux frontières
Des militants d'extrême droite ont pris position samedi 21 avril sur un col des Alpes pour "veiller à ce qu'aucun clandestin ne puisse rentrer en France"  [ROMAIN LAFABREGUE / AFP]
Hautes-Alpes Action anti-migrants : Gérard Collomb fustige «des gesticulations»

Ailleurs sur le web

Derniers articles