Sondage – Publié le 27 mars à 18:40 – Mis à jour le 27 mars 2015 à 18:45

Près de la moitié des Français ne se reconnaissent pas dans les 3 grands partis

Près de la moitié des Français ne se reconnaissent pas dans les 3 grands partis «
Play

Amsterdam : une gigantesque panne de cou...

»
Play

Israël doit débloquer le versement des t...

Près de la moitié des Français ne se reconnaissent pas dans les 3 grands partis

Selon un sondage Odoxa pour CNews et Le Parisien/Aujourd'hui en France, un peu moins de la moitié des Français ne se sentent pas représentés par les trois principaux partis (Parti socialiste, UMP et Front National).

Les trois grands partis ne représentent que la moitié des Français

Près de la moitié des Français ne s'identifient pas aux trois principaux partis que constituent le PS, l'UMP et le FN. C'est ce qui ressort d'un sondage d'Odoxa pour iTÉLÉ et Le Parisien/Aujourd'hui en France. Les trois grands partis ne représentent finalement que la moitié de la population française (52%). L’UMP, le PS et le FN ne suscitent pas d’engouement "spontané" de la part des Français. 

Ensuite vient la France des « sans parti », autrement dit ceux qui ne se sentent proches d’aucun parti politique, ils représentent 26% des Français. Suit le bloc « autres partis », qui regroupe 7 partis de la gauche, du centre et de la droite et cela représente 22% de la population.

Rejet du "ni-ni"

Une majorité de Français désapprouve la stratégie du "ni-ni" prônée par l'UMP, Cette consigne qui encourage à s’abstenir ou à voter blanc en cas de duel FN-Gauche (il y en aura près de 300 dimanche) est, en effet, rejetée par les trois quarts des sympathisants de gauche (77%), selon ce même sondage Odoxa pour CNews et Le Parisien. 

De leur côté, les sympathisants de droite approuvent majoritairement cette ligne, en particulier les sympathisants de l’UMP (69%). Cette attitude est clairement un point de discorde avec les sympathisants de l’UDI qui sont, 6 sur 10 à rejeter le « ni-ni ».

Article écrit par la rédaction web de CNews - Crédits photo ©AFP