Angelina Jolie s'est fait retirer préventivement les ovaires

L'actrice américaine Angelina Jolie le 11 avril 2013 à Londres [Leon Neal / AFP/Archives]

Angelina Jolie a annoncé avoir subi de manière préventive une ablation des ovaires. L'actrice américaine est en effet porteuse d'un gène augmentant le risque de cancer.

 

C'est l'actrice elle-même qui a annoncé lundi 23 mars dans une lettre ouverte publiée par le New York Times avoir subi cette intervention. Une ablation des ovaires et des trompes de Fallope qui intervient deux ans après que l'actrice a subi une double mastectomie (enlèvement des seins).

Les raisons de ces opérations sont préventives. En effet, Angelina Jolie est porteuse d'un gêne défectueux, le BRCA1, qui augmente de façon importante chez elle le risque de cancer. Selon elle, avant sa double masectomie, il existait un risque de 87% qu'elle développe un cancer du sein, qui aurait diminué après l'opération, pour atteindre 5%. Sa mère, l'actrice Marcheline Bertrand, est décédée à l'âge de 56 ans d'un cancer ovarien. Sa tante, et sa grand-mère ont également succombé d'un cancer.  

 

Traitement hormonal

Cette ablation préventive des ovaires va provoquer chez l'actrice une ménopause précoce. Elle a choisi de suivre un traitement pour maintenir son équilibre hormonal et prévenir ainsi d'un possible cancer de l'utérus. "J'ai choisi de conserver mon utérus car aucun cas de ce type de cancer n'a été constaté dans ma famille", précise-t-elle dans le New York Times.  

L'actrice sait désormais qu'elle ne pourra plus avoir d'enfants biologiques, mais sait désormais que ses enfants n'auront jamais à dire : "Maman est morte du cancer de l'ovaire". 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles