Cara Delevingne révèle souffrir de dépression

Cara Delevingne cache un mal être derrière son sourire Cara Delevingne cache un mal être derrière son sourire[JUSTIN TALLIS / AFP]

Après avoir posté jeudi sur Instagram des images de sa nouvelle campagne pour Saint Laurent, Cara Delevingne a expliqué à tous ceux qui croyaient qu’elle avait pris sa retraite de mannequin qu’un état dépressif l’avait éloignée des podiums.

Alors qu’elle est en plein tournage de «Valérian et la cité des mille planètes» de Luc Besson, la jeune femme a tenu à faire savoir qu’elle n’avait jamais eu l’intention d’arrêter le mannequinat pour se consacrer totalement à sa carrière d’actrice, mais qu’une dépression l’avait contrainte à faire une pause.

A lire aussi : Cara Delevingne bientôt mariée à St Vincent ?

Les commentaires ont fusé après qu'elle a publié les premiers clichés de sa nouvelle campagne pour St Laurent. Aux nombreux "alors t'es de retour on pensait que c'était fini", Cara Delevingne a répondu.

 

@ysl @hedislimaneworld

Une photo publiée par Cara Delevingne (@caradelevingne) le

 

No smoking

Une photo publiée par Cara Delevingne (@caradelevingne) le

 

Laugh until it hurts

Une photo publiée par Cara Delevingne (@caradelevingne) le

«Pouvons-nous mettre les choses au clair. Je n’ai jamais dit que je quittais le mannequinat», a révélé Cara Delevingne, avant d’expliquer son mal-être. «Je ne reproche rien à l’industrie de la mode. Je souffre de dépression, et j’étais mannequin à un moment où je n’avais aucune estime de moi-même. J’ai vraiment de la chance d’avoir autant de contrats, mais je travaillais pour m’échapper, ce qui a fini par venir à bout de mon énergie», a poursuivi la petite amie de la chanteuse St Vincent. L’Anglaise a confié ensuite s’être concentrée sur le cinéma pour ne plus se focaliser sur «ses petits défauts ».

«Ok… Fin du coup de gueule. Je voulais juste clarifier des choses et j’ai vomi un peu trop de mots» a-t-elle ajouté avant de renvoyer vers «une confession de plus», un texte publié sur Instagram qui en dit long sur l’état de tristesse profonde qu’elle a traversé et qui tranche avec l’image de bout en train qu’elle véhiculait jusqu’à présent.

«Mon frère m’a racontée une blague, j’ai pleuré de rire. Il m’a encore racontée la même blague et j’ai ri, mais pas autant. Il n’a cessé de répéter la blague et j’ai arrêté de rire. Il a dit : si tu ne peux pas rire encore et encore à la même blague, pourquoi tu continues à pleurer pour des gens qui te blessent encore et encore ?»

 

Truth.

Une photo publiée par Cara Delevingne (@caradelevingne) le

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles