Des séances de cinéma "satisfait ou remboursé"

Un groupe de salles de cinéma propose de rembourser les spectateurs insatisfaits du film[Loic Venance / AFP/Archives]

Alors qu'une dizaine de films sort chaque semaine au cinéma, il est parfois difficile pour les spectateurs de faire le bon choix. Et lorsque la place coûte plus de 10 euros, le public est d'autant plus exigeant. Depuis le 1er avril, un groupe de salles de cinéma français propose de rembourser les mécontents.

 

Dans douze cinémas de la chaîne C2L, il est désormais possible de quitter la salle avant la fin du film... tout en se faisant rembourser la place. Ceux qui choisiraient cette option doivent cependant se plier à deux conditions, ne pas être resté plus de trente minutes, publicités et bandes-annonces comprises et détenir la carte dite de "garantie" qui permet de bénéficier de l'offre.

 

Rassurer les spectateurs

Un principe "satisfait ou remboursé" qui fait figure de première mondiale dans le domaine du cinéma. Pour Marie-Laure Couderc, propriétaire de C2L, cette mesure est surtout destinée aux  "gens qui se trompent entre la VO et la VF, n'ont pas la place qu'ils souhaitaient ou qui trouvent qu'il y a trop de monde", selon ses propos rapportés par le Figaro.  

 

Un groupe familial ingénieux

Et la chaîne n'en est pas à sa première innovation. En effet, en 1920, le arrières-grands-parents de l'actuelle propriétaires de C2L (Cinéma Culture Loisirs) ont inauguré la première salle de cinéma française en béton, Le Central, à Puteaux. Auparavant, les films étaient projetés dans des cafés ou des arrière-cours et parfois chez des forains.  

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles