Cancer du sein : la coloration des cheveux augmenterait les risques

La coloration des cheveux pourrait être dangereuse. [JOHANNES EISELE / AFP]

Se colorer les cheveux augmenterait les risques d’avoir un cancer du sein, assurent des chercheurs américains du National Institute of Health.

Les femmes appliquant des teintures permanentes auraient ainsi une probabilité supplémentaire de 9% de développer la maladie, avance l’enquête de ces institutions gouvernementales américaines spécialisées dans la recherche médicale. La régularité est un facteur aggravant car si les colorations sont pratiquées au moins toutes les huit semaines, alors le pourcentage passe à 60%.

Un risque plus élevé chez les femmes noires

L’étude précise que les teintures sont particulièrement nocives pour les femmes noires. «Nous voyons un risque élevé de cancer du sein associé à l’utilisation de la teinture pour les cheveux, et l’effet est plus fort chez les femmes afro-américaines, en particulier celles qui en utilisent fréquemment», a expliqué à e-sante.fr Alexandra White, auteure et directrice du groupe NIEHS qui a travaillé sur cette enquête.

Cette dernière s’est également intéressée aux produits de lissage. Utilisés toutes les 5 à 8 semaines, ils augmentent les risques de cancer de 30%. Toutefois, Dale Sandler, auteur et chef au NIEHS, nuance les résultats car «il est peu probable qu’un seul facteur explique le risque d’une patiente». Il recommande cependant «d’éviter ces substances chimiques» afin de réduire le risque de développer la maladie.   

Pour arriver à ces conclusions, les enquêteurs ont suivi durant plusieurs années plus de 46.000 femmes âgées de 35 à 74 ans.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles