Etranglée, la judoka allemande manque de s'évanouir

Le règlement du judo prévoit qu'un judoka se faisant étrangler trop violemment, tape avec l'une de ses mains, sur son adversaire ou le tatami, pour mettre un terme à la strangulation.[Capture Twitter]

Cela restera l'une des images chocs des JO de Rio. La judoka allemande Luize Malzahn a été victime jeudi d'un impressionnant étranglement pendant l'une des deux finales pour la médaille de bronze de la catégorie des -78 kilos qu'elle disputait.

Le règlement du judo prévoit qu'un judoka se faisant étrangler trop violemment, tape avec l'une de ses mains, sur son adversaire ou le tatami, pour mettre un terme à la strangulation. Le combat est alors arrêté et l'athlète à l'origine de l'étranglement s'impose sur ippon.

Lors de la rencontre opposant Luize Malzahn à la Slovaque Anamari Velensek, tout ne s'est pas passé comme prévu. Etranglée, la première citée, obsédée par sa quête de médaille, n'a pas jugé bon d'abandonner immédiatement. Les artères carotides et la tranchée comprimées, le visage de l'Allemande n'a alors pas mis longtemps à virer du blanc au rouge.

Ce n'est qu'au bout de quelques secondes, qui ont paru une éternité, que Malzahn s'est résolue à renoncer. Elle termine finalement à la 5e place mais au moins a la vie sauve.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles