Tour de France - Plateau de Beille : Rodriguez s'impose

Joaquim Rodriguez[LIONEL BONAVENTURE / AFP]

La douzième étape du Tour de France vient conclure jeudi le triptyque pyrénéen au programme de l'édition 2015. Les coureurs se sont élancés de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) et doivent rejoindre le plateau de Beille (col classé hors-catégorie) pour l'une des ascensions les plus difficiles du parcours.

 

Actualiser le live

17h00 : Folsang est deuxième et Romain Bardet troisième. 

16h59 : Rodriguez s'impose ! 

16h57 : Rodriguez est à un kilomètre de l'arrivée. 

16h54 : Rodriguez a creusé l'écart et file vers une deuxième victoire d'étape.  

16h51 :  Attaque en tête de peloton, Nairo Quitana essai de s'imposer, Chris Froome et Porte suivent.  

16h47 : Rodriguez est à 5 kilomètres de l'arrivée et a 45 secondes d'avance dorénavant, ça semble bien parti pour l'Espagnol. 

16h46 : Fulsang et Bardet sont à 30 secondes de Rodriguez, toujours en tête. 

16h44 : Nibali attaque à son tour. Ces attaques semblent vaines. 

16h42Le champion du monde Kwitkowski  aura le prix du plus combatif du jour. Rodriguez n'est pas à l'abri de se faire rattraper.Albertro Contador attaque et sort du peloton maillot jaune. 

16h40 : Rodriguez passe en tête de la course. 

16h39 : Warren Barguil distancé par le peloton. Rodriguez revient sur Kwitkowski, Bardet semble lâché prise. 

16h37 :  Kwitkowski n'a plus que 30 secondes d'avance à 8 kilomètres de l'arrivée. Rodriguez attaque, Bardet s'accroche. 

16h35 : Tony Galloppin, meilleur coureur français a lâché le peloton du maillot jaune. Warren Barguil est quant à lui revenu. 

16h34 : Romain Bardet semble avoir un peu plus de difficulté que ces deux compagnons de course. 

16h30: Cherel quitte le groupe des poursuivants. Un trio s'est formé avec Rodriguez, Fulsang et le Français Romain Bardet qui forment un nouveau groupe de poursuivants. Kwitkowski a 40 secondes d'avance sur le trio. 

16h23 : Kwitkowski lâche Vanmarcke qui ne parvenait plus à assurer les relais. Le Polonais passe seul en tête. 

16h16 : L'ascension du Plateau de Beille a démarré. Il reste 15 kilomètres à parcourir.

16h15 : Il pleut fortement à l'approche de l'ascension du Plateau de Beille. 

16h05 :  Vanmarcke et Kwitkowski, ont une minute et cinquante secondes d'avance. L'écart s'est creusé à cause d'une mauvaise entente entre les coureurs dans le groupe des poursuivants composé après la chute de Meintjes de six coureurs. Bardet et Cherel semble être les seuls à pouvoir inverser la tendance. Le peloton, quant à lui, est très certainement battu pour la victoire d'étape. 

15h45 : Le Sud-Africain, Meintjes a chuté ! Il était dans le groupe des poursuivants. Il s'est relevé avec de petites égratinures et tente de rejoindre le groupe des six. 

15h36 : Le peloton est à 10 minutes de Vanmarcke et Kwitkowski. 

15h31 : Sept coureurs figurent dans le groupe des poursuivants. Il s'agit de Izaguirre, Chérel, Rodriguez,Sicard, Fuglsang, Bardet et Meintjes.

15h25 : Preidler craque et se fait dépasser par les poursuivants. Les Français Bardet et Cherel mènent la danse dans le groupe de chasse. En tête Vanmarcke et Kwiatkowski n'ont plus que 50 secondes d'avance. 

15h10 : Les trois hommes de tête fatiguent, l'écart se réduit vite. Les poursuivants reviennent peu à peu et sont à moins d'une minute de l'échapée. Bardet et Cherel figurent dans ce groupe de chasse.  

15h00 : Bryan Coquard a lâché le groupe des poursuivants et paraît souffrir. 

14h55 : Dix Français figurent dans le groupe des poursuivants dont Bardet, Cherel et Sicard. Les trois coureurs : Preidler, Vanmarcke et Kwitkowski ont près d'une minute et vingt secondes d'avance. 

14h45 : Les trois coureurs ont 50 secondes d'avance sur le groupe de tête. 

 

 

14h40 : L'écart se creuse, l'échappée a plus de 11 minutes d'avance sur le peloton. Tandis que trois coureurs prennent de l'avance sur le groupe de tête : Preidler, Vanmarcke et Kwitkowski.

14h36 : L'échappée s'est entièrement reconstituée ! Il y a maintenant 21 coureurs à l'avant, à Fuglsang, à 75 kilomètres de l'arrivée. Il s'agit donc de Westra (Astana), Bardet, Cherel (AG2R), Ladagnous, Roy (FDJ), Izaguirre (Movistar), Preidler (Giant), Rodriguez (Katusha), Kwiatkowski (Etixx), Coquard, Sicard (Europcar), Vanmarcke (Lotto-Jumbo), Durasek (Lampre), Navarro (Cofidis), Chavanel, Coppel (IAM), Barta (Bora), Brun, Delaplace (Bretagne) et Meintjes (MTN)

14h29 : Deux coureurs sont revenus dans l'échapée, il s'agit de Navarro et Westra. Le groupe de tête est composé de 16 cyclistes : Fuglsang, Bardet, Cherel, Ladagnous, Izaguirre, Preidler, Rodriguez, Kwiatkowski, Coquard, Sicard , Vanmarcke, Durasek, Coppel, Delaplace, Westra et Navarro. 

14h06 : C'est Durasek - suivi de Preidler et Chérel - qui est passé en tête au col de la Core. L'échappée bénéficie de 8 minutes d'avance.

14h05 :Premières gouttes de pluie sur la ligne d'arrivée / First drops of rain at the arrival line! #TDF2015  pic.twitter.com/cAp3EqyQBJ

13h52 : A noter le retour en tête de course de Bryan Coquard.

13h48 : Les poursuivants reviennent au compte-gouttes sur le groupe d'échappés. 19 cyclistes poursuivent ensemble la montée du Col de la Core.

13h36 : A 115 kilomètres de l'arrivée, Westra place une accélération. Le groupe de tête éclate. Huit coureurs mènent à présent la course dont Delaplace, Bardet, Rodriguez et Chavanel.

13h28 : Le col de la Core, deuxième des quatre difficultés de la journée, se profile. Les échappées comptent 6'35" d'avance sur le peloton.

13h16 : Zak Dempster et Alex Dowsett abandonnent.

13h00 : L'Autrichien G. Preidler arrive le premier au sommet, et remporte 5pts au classement du meilleur grimpeur, le Français J. Roy est deuxième et prend 3pts.

12h55 : L'écart diminue un peu, plus que 5 minutes 35 d'avance pour l'échapée. 

12h45 : Le peloton passe devant la stèle Fabio Casartelli, mort il y a 20 ans, victime d'une chute de vélo dans la descente du col Portet-d'Aspet, le 18 juillet 1995. 

12h40 : L'ascension du col d'Aspet a commencé pour l'échapée et sera rude. Elle est longue de 4,3kilomètres, avec une pente à 9,7 %. C'est un col de deuxième catégorie. 

12h20 : Dans la traversée d'Aspet, les vingt-deux hommes de tête ont porté leur avance à 5 minutes 55. 

12h00 : L'échapée est constituée de moitié par des Français.Ils sont onze au total : Bardet, Sylvain Chavanel, Cherel, Sicard, Delaplace, Ladagnous, Coppel, Coquard, Brun, Riblon et Roy.  

11h51 : L'échappée est désormais constituée de Meintjes et Westra. Le maillot jaune suit à une minute.

11h45 : Une première échappée de deux coureurs se signale à l'avant de la course.

11h43 : André Greipel remporte le sprint intermédiaire !

11h37 : Le premier sprint intermédiaire de cette douzième étape est désormais à 5 kilomètres. André Greipel, deuxième au classement à points derrière Sagan, peut compter sur ses coéquipiers de Lotto-Soudal qui imposent leur rythme à l'avant de la course.

11h35 : L'équipe Europcar est remontée à l'avant du peloton.

11h27 : Pour rappel, le maillot à pois est porté ce jeudi par Richie Porte. Celui de meilleur sprinteur est toujours sur les épaules de Peter Sagan.

11h23 : C'est la formation Lotto-Soudal qui a pris les commandes du peloton.

11h19 : Le départ réel de la plus grosse étape pyrénéenne vient d'être donné !

11h07 :

10h57 : Les quarante premiers kilomètres sont marqués par un sprint intermédiaire à Saint-Bertrand de-Comminges (kilomètre 20). Les coureurs se frotteront ensuite à la première difficulté de la journée, le Col de Portet-d'Aspet (2e carégorie). Suivront ensuite dans l'ordre l'ascension du Col de la Core (1e catégorie) puis celle du Port de Lers (1e catégorie). L'arrivée au sommet du plateau de Beille (hors-catégorie) est l'une des plus difficiles de ce Tour de France 2015.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles