Tour de France : une moyenne plus basse

Vicenzo Nibali, durant la 19e étape du Tour de France 2014, avec l'épreuve de montagne entre Pau et Hautacam, dans les Pyrénées. [LIONEL BONAVENTURE / AFP]

La moyenne du Tour de France bouclé dimanche par son vainqueur, le Britannique Chris Froome, à 39,567 km/h de moyenne, est l'une des plus basses de ces dernières années.

 

 

Les deux éditions précédentes avaient été conclues à plus de 40 km/h de moyenne horaire (40,662 en 2014).

La comparaison entre les différentes éditions doit être relativisée par différents paramètres, principalement l'intensité de la course (surtout en début d'étape), les différences sensibles de parcours et les conditions météo variables d'une année à l'autre.

Les moyennes les plus élevées du Tour de France (toutes les victoires d'Armstrong ont été annulées par la suite):

41,654 km/h: Lance Armstrong (2005)

40,940 km/h: Lance Armstrong (2003)

40,784 km/h: Oscar Pereiro (2006)

40,662 km/h: Vincenzo Nibali (2014)

40,553 km/h: Lance Armstrong (2004)

40,542 km/h: Chris Froome (2013)

40,492 km/h: Carlos Sastre (2008)

40,315 km/h: Alberto Contador (2009)

40,276 km/h: Lance Armstrong (1999)

40,070 km/h: Lance Armstrong (2001)

39,983 km/h: Marco Pantani (1998)

...

39,567 km/h: Chris Froome (2015)

 

Vous aimerez aussi

Insolite Tour de France : l'homonyme de Geraint Thomas devient une star sur Twitter
Montage de photos prises lors de la 21e et dernière étape du Tour de France, remporté par Geraint Thomas, le 29 juillet 2018 [Jeff PACHOUD, Marco BERTORELLO, Philippe LOPEZ / AFP]
Cyclisme Tour de France : à la recherche du suspense perdu
Cyclisme Tour de France 2018 : le classement du maillot vert

Ailleurs sur le web

Derniers articles