Mondiaux d'athlétisme : les Chinoises réalisent le doublé dans le 20 km marche

La Chinoise Lu Xiuzhi (D) et sa compatriote Liu Hong à l'issue du 20 km marche, le 28 août 2015 à Pékin [PEDRO UGARTE / AFP] La Chinoise Lu Xiuzhi (D) et sa compatriote Liu Hong à l'issue du 20 km marche, le 28 août 2015 à Pékin [PEDRO UGARTE / AFP]

La Chinoise Liu Hong est devenue championne du monde du 20 km marche, en 1h 27 min 45 sec, devant sa jeune compatriote Lu Xiuzhi, classée dans la même seconde, et l'Ukrainienne Lyudmyla Olyanovska (1h28:13.), vendredi matin à Pékin.

 

Liu Hong, 28 ans, est également détentrice du record du monde depuis cette saison, en 1h 24 min 38 sec. Ce premier doublé chinois a été accueilli avec ferveur par la foule déjà bien présente au Nid d'oiseau.

L'arrivée au sprint -rare dans la discipline- n'a pas donné lieu à une véritable lutte, l'aînée étant programmée pour gagner.

Liu a ainsi conquis sa quatrième médaille consécutive aux Mondiaux, la plus belle aussi, après celles d'argent en 2011 et de bronze (2009/2013). La jeune femme avait également terminé deux fois au pied du podium olympique, en 2008 et 2012.

La Chinoise Lu Xiuzhi devant sa compatriote Liu Hong lors du 20 km marche, le 28 août 2015 à Pékin [WANG ZHAO / AFP]
Photo
ci-dessus
La Chinoise Lu Xiuzhi devant sa compatriote Liu Hong lors du 20 km marche, le 28 août 2015 à Pékin
 

 

Les deux athlètes s'étaient fait la belle dès le départ, portant leur avance à 28 secondes à mi-parcours, par une température élevé.

Les marcheurs chinois s'entraînent à longueur de mois en Italie, au centre de Saluzzo (ouest) aux ordres de Sandro Damilano.

Dimanche dernier, le Chinois Wang Zhen avait pris la médaille d'argent du 20 km messieurs, devancé par l'Espagnol Miguel Angel Lopez.

Les Russes, dominatrices depuis pas mal d'années, étaient absentes. Leur fédération nationale avait pris la décision, par précaution, de n'envoyer qu'un seul marcheur à Pékin, en raison des problèmes de dopage prégnants dans la marche russe.

 

 

À suivre aussi

Yahya Jammeh lors des élections présidentielles en Gambie, le 1er décembre 2016 [MARCO LONGARI / AFP/Archives]
Gambie: l'ex-président Jammeh accusé d'avoir fait tuer des migrants ghanéens
Greta Thunberg alerte l'Assemblée nationale sur le changement climatique
Environnement Greta Thunberg alerte l'Assemblée nationale sur le changement climatique
Le futur Premier ministre britannique Boris Johnson, la Première ministre sortante Theresa May et le président des Etats-Unis Donald Trump, ici lors d'une réunion de l'Otan à Bruxelles en mai 2017, alors que le premier était encore ministre des Affaires étrangères [Matt Dunham / POOL/AFP/Archives]
Politique Donald Trump et Boris Johnson, vrais ou faux amis?

Ailleurs sur le web

Derniers articles