transhumanisme

Bientôt, l'ère des cyborgs ?

Les technologies liées aux prothèses ont fait des progrès spectaculaires au cours de dernières années. Cette main bionique, développée par un laboratoire de la faculté de médecine de Vienne (Autriche), permet de manipuler un verre sans le briser (AFP / DIETER NAGL)
Les nouvelles matières composites permettent de développer des organes de substitution aussi robustes qu'agiles. Les jambes artificielles d'Oscar Pistorius lui ont ainsi permis de réaliser des prouesses sportives. (PETER PARKS / AFP)
Les exosquelettes permettront à l'homme de démultiplier ses forces à l'avenir. Mais cette technologie prometteuse peut aussi lui permettre de gagner en nuance et en finance. Cet exosquelette d'un type très original, développé par le Japonais Nishida Jun, permet à l'utilisateur de découvrir les sensations d'un nourrisson lorsqu'il manipule un objet. (JEAN-FRANCOIS MONNIER / AFP)
L'oeil bionique est l'un des graals du transhumanisme. Des chercheurs rêvent d'implanter dans les cavités oculaires des technologies encore plus perfectionnées que l'oeil, directement connectées au cerveau, et capable de traiter des informations encore plus nombreuses. Le cyber-oeil serait aussi d'un grand secours pour les personnes atteintes de cécité. (BIONIC INSTITUTE / BIONIC VISION AUSTRALIA / AFP)
En attendant le développement de l'oeil bionique, des outils externes permettent d'ores et déjà d'enrichir sa vision. Les Google Glass apportent ainsi aux utilisateurs des informations nouvelles sur les objets qu'ils sont en train d'observer. Ce fut le cas par exemple lors de l'exposition consacrée à Niki de Saint-Phalle au centre Pompidou en 2014. (JOEL SAGET / AFP)
La miniaturisation ouvre des perspectives majeures. Les nanotechnologies pourront sans doute permettre de disposer des dispositifs à des échelles infiniments petites, au niveau même des cellules, voire de l'ADN. Déjà en 2010, le professeur Michelle Simons (université des Nouvelles-Galles du Sud, Australie) pouvait présenter le premier micro-processeur de taille atomique, composé de sept atomes sur un cristal de sillicium. (TORSTEN BLACKWOOD / AFP)
Avec ce circuit imprimé complexe, épais de deux microns, le professeur japonais Takao Someya peut espérer proposer des dispositifs imperceptibles, capables par exemple de procéder à des relevés de données corporelles en temps réel.[YOSHIKAZU TSUNO / AFP]
Tandis que l'homme intègre de plus en plus de technologies, le technologie, elle, s'humanise de plus en plus. Lors d'un concours organisé les 5 et 6 jun 2015 par la DARPA, l'agence américaine spécialisée dans les technologies avancées, le robot RoboSimian, développé par le Jet Propulsion Lab, s'est montré capable de conduire un véhicule sur un parcours semé d'obstacles. Après le règne annoncé des cyborgs, celui des robots ? (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES / AFP).