Photo

Concours photo : la nature dans la ville

L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Ici, le photographe est maître d’œuvre. Il est le géomètre de la construction de son image. Une composition architecturale réjouissante obtenue grâce à la complicité des lignes et formes urbaines, de la lumière et du mur végétal." [Hervé Marchand]
L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Bravo pour cet instant décisif, le fameux mot-clef d’Henri Cartier-Bresson ! Le photographe a su attendre la seconde où tout s’harmonise pour déclencher et obtenir l’image en plein coeur de notre thématique, la ville, l’homme, la nature !" [Laurent Dassencourt]
L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Humour et street art. L’auteur de cette image n’a pas seulement conservé la mémoire de ce superbe graffiti voué à disparaître, il a aussi saisi un clin d’œil de la nature sur la ville. La star de Breaking Bad se voit affublé d’une coiffure afro-feuillage des plus réussie ! Un regard qui tue !" [Christophe Laigle]
L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "La mise au point est utilisée pour que notre regard se pose exactement là où le photographe l’a voulu. Le reste est flou laissant place à l’imagination qui se balade entre passants, ville, arbres… Cette photo est composée de strates d’effets dosés de façon surprenante, ce qui lui donne toute sa singularité. Clin d'œil à Prévert." [Bianca Bolos]
Cette maison, le photographe la connait depuis sa plus tendre enfance. Il s'agit de la maison voisine de celle où il a grandit. Il n'y avait pourtant jamais prêté une attention particulière, comme toutes ces choses que nous voyons souvent. C'est à l'âge adulte qu'un jour d'automne, il a pour la première fois fait véritablement posé ses yeux sur cette vigne vierge qui offrait toutes les couleurs de la saison. // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "De l’efficacité de saison et haute en couleurs ! Ici, la nature envahit l’espace urbain pour le plus grand bonheur des hommes ! Le cadrage fait la part belle au feuillage tout en mettant en valeur l’empreinte humaine. On ne voit rien de cette maison et pourtant on l’aime déjà. C’est la magie de la photo !"[Eric Forey]
Ce cliché a été réalisé à Néville, en Seine-Maritime, le long d'une ancienne voie ferrée. Au fil du temps, la végétation grignote ce que l'homme a construit et gagne toujours. Il y a encore une vingtaine d'années, c'était un lieu de vie. // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Entre ville et nature, très belle ambiance à la Gregory Crewdson, le maître du suspense photographique ! Une mise en scène élaborée, soignée et cinématographique pour cette image qui raconte une histoire tout en provoquant l’imagination de chacun. Son auteur possède une véritable écriture visuelle !" [Stephane Baton]
L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Parfois, on a tellement envie de verdure qu’on l’invente, qu’on la dessine et qu’on la photographie. Il fallait être à la bonne place pour saisir ce trompe-l’oeil qui prend ses racines directement dans le street art. Un bel hommage à ces artistes qui réveillent de leurs graffitis l’environnement urbain et que seul le photographe rendra indélébiles." [Béatrice Moley]
L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Il aura fallu rassembler le talent de l'architecte américain Frank Gehry, de l’artiste français Daniel Buren et de notre participant au concours photo pour réaliser une image où dialoguent l’art et la nature. Cette branche semble s’avancer pour mieux écouter les voiles de verre de la Fondation Vuitton, temporairement colorisées, se gonfler. Accord majeur d’un jardin dans la ville, une photo dans l’air du temps !" [Christian Vigne]
Cette photo a été prise du 3e étage de la Tour Eiffel, appareil tenu à bout de bras, dans le vide, pour capter ce qu'on ne peut pas voir d'en haut. // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : Un angle vertigineux pour le plus photographié des monuments ! L'effet HDR va au-delà du rendu esthétique puisqu'il permet également de mettre en lumière les nombreux espaces verts qui entourent la Tour Eiffel. Le format carré de l’image évoque l’architecture des quatre piliers et crée une image agréable, insolite et contemporaine." [Laurent Vrilleau]
L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Composition urbano végétale, graphique et esthétique, aux couleurs chaudes. La nature est maîtrisée et organisée comme la construction d’un mur de briques. Accord majeur réussi par le choix du cadrage qui provoque en nous un sentiment de déjà-vu, mais pas comme ça ! Bravo l’artiste !" [Laurent L.]
Cette photo a été prise sur un boulevard périphérique d'Amiens. L'idée était d'arriver à une interprétation assez abstraite du thème "la nature dans la ville", en donnant un aspect graphique aux couleurs saturées automnales à l'image. Le photographe a cherché à mettre en avant le côté insaisissable et incontrôlable de la nature en opposition à la "petitesse" de l'Homme, d'où l'utilisation du flou vertical autour d'une silhouette qui s'éloigne // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : Quelques arbres dans la ville peuvent nous transporter ailleurs, en pleine forêt ! Effet réussi pour cette image onirique qui joue sur le flou et la netteté pour créer une atmosphère étrange, entre rêve et cauchemar. Une photo intime qui place l'individu dans son rapport à la ville et la nature. Bien vu !" [Thomas Koob]
"La nature reprend toujours ses droits". Adepte de montagne et de grands espaces, c'est sur un trottoir de Souchez, dans le Pas-de-Calais, que la photographe a réalisé ce cliché. De quoi la réconcilier avec les cités minières et les paysages urbains d'une région qu'elle habite désormais // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : Image symbole de la vie qui renaît ! La photographe s'approche tout près de son sujet - les belles de bitume comme on les appelle - et isole la scène pour mieux nous révéler comment ces plantes tendres et fragiles parviennent à percer le goudron. Avec une netteté parfaite, elle nous fait même découvrir une coccinelle venue nettoyer les pucerons des feuille. Joli focus sur un écosystème en formation, prémices de la biodiversité." [Laurence Delangue]
Le photographe : "Cette photo a été prise depuis le dernier étage de la tour Eiffel. J'ai aimé le fait de plonger dans un petit coin de nature, qui essaye tant bien que mal de survivre au milieu de la grisaille environnante. Les toits de la ville semblent être un envahisseur redoutable pour cette bouffée d'oxygène qu'il faut préserver à tout prix. // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "Joli coup de zoom sur les toits de Paris ! Son auteur nous dévoile, avec un superbe effet de lumière et de perspectives, un jardin suspendu en plein coeur de la capitale. On se demande d'ailleurs où s'est perché le photographe ? Une invitation à se mettre au vert que ne renieraient pas ces accros des toits que sont les grands photographes Alain Cornu, Michael Wolf ou encore Gail Albert-Halaban." [Xavier d'Abrigeon]
Photographie prise à New York, au tout début du printemps, dans Bryant Park. L'idée était de faire ressortir le contraste entre les formes tentaculaires des arbres et l'architecture linéaire des buildings. Le noir et blanc a permis l'homogénéité entre les couleurs de la nature et l'architecture. Quant-au choix de la contre plongée, elle met en avant la démesure des grattes-ciel en comparaison aux branchages habillant le premier plan // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : Cette photographie de facture classique, en noir et blanc, puise sa modernité dans le cadrage et la contre-plongée. Ciel et buildings offrent une toile de fond idéale pour que les arbres puissent déployer toute leur architecture. Nature et ville vivent ici en parfaite harmonie. Une recherche esthétique réussite et un beau clin d'oeil à Eugène Atget, maître de la photographie du XIXe, fasciné par les arbres de Paris." [Kévin Proust]
"Graine de Pavé". L'idée de cette photo est venue à l'auteur lorsque, passant devant un quelconque mur de briques et de ciment, il aperçoit un petit brin d'herbe poussant entre deux pavés. C'est ainsi que l'idée d'une petite fille essayant de faire pousser une fleur dans ce triste décor lui est venue. "Un poétique message d'espoir adressé à nos futures générations" // L'avis d'Agnès Grégoire, directrice de la rédaction du Magazine Photo : "la nature dans la ville", ça peut être aussi une mise en scène réussie, pensée et réfléchie ! C'est ce qui nous a plu dans cette image construite et raffinée. Son auteur est un homme de détails, le cadrage est soigné, la lumière dosée, les couleurs choisies et le stylisme adéquat. Le message est clair et efficace. Un brin de poésie dans ce monde urbain." [Irving S.T. Garp]