Etats-Unis

Les incendies en Californie en images

La Californie est ravagée par le plus grand incendie de son histoire récente, le «Mendocino Complex». Des flammes monumentales, comme ici à Upper Lake, qui continuent de gagner du terrain dans le nord de l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis [Mark Ralston / AFP]
L'incendie est composé de deux foyers mitoyens, le «Ranch fire» et le «River fire» débutés le 27 juillet, qui ont formé ensemble lundi le plus grand incendie jamais connu en Californie. Au moins deux personnes ont péri dans les flammes [Noah Berger / AFP]
L’incendie n’est maîtrisé qu'à 30% environ, selon CalFire, le service californien de lutte contre les incendies, en raisons de feux «extrêmement rapides, extrêmement agressifs, extrêmement dangereux» [Noah Berger / AFP]
Alimenté par une faible humidité, des températures extrêmes et des vents soufflant sur de vastes étendues de végétation asséchée, l’incendie s’est étendu à trois comtés et détruit ou endommagé près de 170 maisons et bâtiments [Noah Berger / AFP]
Le précédent record en Californie, l'incendie Thomas, remonte à seulement huit mois. 114.078 hectares avaient été détruits en seulement quelques jours, en décembre 2017 [Noah Berger / AFP]
Plus au nord en Californie sévit depuis le 23 juillet un autre incendie dévastateur, «Carr», qui a déjà tué sept personnes et détruit plus de 1.600 bâtiments, dont un millier de logements. Il n'était lundi, selon le dernier bilan de CalFire, contenu qu'à 45% [Mark Ralston / AFP]
Au total, une dizaine de personnes ont été tuées depuis le début de l'été dans les feux qui dévastent cet Etat de l'ouest des Etats-Unis [Noah Berger / AFP]
Sur terre ou dans les airs, plus de 14000 pompiers sont mobilisés pour maîtriser les divers incendies, répartis dans sur le nord de l’Etat [Noah Berger / AFP]
Dans un tweet, le président américain Donald Trump a estimé que les incendies de forêt étaient aggravés par «de mauvaises lois environnementales qui ne permettent pas d'utiliser une quantité massive d'eau facilement disponible» [Mark Ralston / AFP]
Or, le sous-chef adjoint de CalFire, Daniel Berlant ne partage pas cet avis : «Nous avons plein d'eau pour lutter contre ces incendies mais soyons clairs : c'est notre climat modifié qui conduit à des feux de plus en plus graves et destructeurs», a t-il-déclaré au quotidien New York Times [Noah Berger / AFP]