diaporama

Les photos insolites des présidents de la Ve République

Devenu le premier président de la Ve République en 1959, le général de Gaulle avait fait installer, à ses frais, une chapelle à l'Elysée. Lorsqu'il est au Palais, il assiste, tous les dimanches, à 11h30 à une messe privée. Son épouse, Yvonne de Gaulle, ainsi que quelques membres de la famille, sont présents. La messe basse est souvent célébrée par le père François de Gaulle, un neveu du général. Son illustre oncle avait pour habitude de lui répéter après chaque office : «C'est une messe privée que tu célèbre [...] Je ne suis pas le président des catholiques, mais celui de tous les Français.» [Collection particulière droits réservés].
Une photo inédite et tout à fait insolite. Prise en juin 1960, elle montre la haute stature du général de Gaulle, fondateur de la Ve République, dans le parc de la Boisserie, tirant la poussette dans laquelle se trouve sa seule petite-fille, Anne, alors âgée d'un peu plus d'un an. [Collection particulière droits réservés].
Anne de Boissieu, la petite fille du général de Gaulle, avec Médoc, le mouton qui avait été offert à son illustre grand-père. Pour l'anecdote, son épouse, Yvonne de Gaulle, s'agaçant de voir le caprin brouter ses plates-bandes de fleurs, l'offrit à des religieuses pendant une absence de son mari. [Collection particulière droits réservés].
François Mitterrand et son épouse, Danielle, lors de la traditionnelle ascension de la Roche de Solutré (Saône-et-Loire). Tous les ans, le dimanche de Pentecôte, le président socialiste (1981-1995) se lançait à l'assaut de cette falaise calcaire au coeur de la Bourgogne, offrant une vue admirable sur les vignobles alentours. Un site que Roger Gouze, le frère de Danielle Mitterrand, lui avait fait découvrir. Il décida ensuite d'honorer la promesse d'un groupe de résistants : gravir chaque année la Roche. Escorté par des proches, il était également entouré d'une nuée de journalistes, à l'affût de confidences présidentielles parfois plongées dans l'acide. [Collection particulière droits réservés].
En Septembre 1958, soit treize ans seulement après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Charles de Gaulle, alors encore président du Conseil de la IV République pour quelques jours, reçoit le chancelier Konrad Adenauer dans sa propriété de Colombey-les-Deux-Eglises. Une amitié richement entretenue au fil des ans et qui permettra, le 22 janvier 1963, d'aboutir au traité de l'Elysée scellant la réconciliation franco-allemande. Pour la presse internationale, il s'agit alors du «plus grand mariage d'Europe». [Collection particulière droits réservés].
Sans doute l'une des photos les plus insolites de l'album. On y voit le président Jacques Chirac (1995-2007) tenant dans ses mains Sumette. Bernadette Chirac et son petit-fils avaient offert ce bichon à l'ancien chef de l'Etat, à l'occasion de son soixante-dix-septième anniversaire, afin de remplacer Sumo, l'ancien bichon disparu. A son tour, Sumette a ainsi partagé l'existence quotidienne de Jacques Chirac. Et d'abord son petit-déjeuner où elle prend sa part pendant que son maître lit la Une du Figaro qui lui est consacrée. [Collection particulière droits réservés].
L'ancien président socialiste François Mitterrand aimait, lui aussi, les chiens. Sur cette photo, prise dans les années 1960 dans le patio de sa villa d'Hossegor (Landes), on peut ainsi le voir donner une leçon de bonne conduite canine à Lip, le teckel familial que son épouse Danielle dans ses bras : «Tu sais bien Lip que tu ne dois pas mordre plus d'une personne par jour». [Collection particulière droits réservés].
Caroline Pigozzi, photographiée ici avec le président Emmanuel Macron, est grand reporter à «Paris Match» depuis plus de vingt-cinq ans. Elle est également l'auteur de plusieurs best-sellers traduits en de multiples langues. Avant «Les Photos Insolites des Présidents de la Ve République», elle avait signé, avec Giovanni Maria Vian, un ouvrage similaire basé cette fois sur les papes. Son titre : «Les photos secrètes du Vatican» (Gründ / Plon). Caroline Pigozzi a reçu le Prix de la Fondation de la presse écrite et a également été distinguée de la médaille de vermeil de l'Académie française. [Collection particulière droits réservés].
Philippe Goulliaud (g), ici avec Jacques Chirac (d) est journaliste. Grande plume politique, il a été pendant douze ans correspondant de l'Agence France-Presse puis du «Figaro» à l'Elysée. Il a ensuite dirigé le service politique du «Figaro». Philippe Goulliaud est l'auteur de «L'incroyable septennat», avec Marie-Bénédicte Allaire (Editions Fayard). Toutes les photos de ce diaporama sont extraites du beau livre «Les Photos Insolites des Présidents de la Ve République», paru aux Editions Gründ / Plon octobre 2018. (29,95 euros).