Roger Hanin

Roger Hanin en dix films

1957 : Roger Hanin est à l'affiche de "Celui qui doit mourir" de Jules Dassin, cinq ans après ses premiers rôles au cinéma.[DR]
DR
1958 : Il est repéré par Marc Allegret pour "Sois belle et tais toi". Sur le plateau, il croise Darry Cowl, Jean-Paul Belmondo et Alain Delon.
1959 : Roger Hanin joue le rôle de Cal Zombach dans "A bout de souffle" de Jean-Luc Godard. [DR]
1960 : Encore un chef d'oeuvre à l'affiche duquel figure Roger Hanin : "Rocco et ses frères" de Luchino Visconti.[DR]
Roger Hanin, dans les années 60 est un personnage emblématique du "Tigre de Claude Chabrol". Comme dans "Le tigre se parfume à la dynamite" (1965).[DR]
Alexandre Arcady lui offrira certains de ses plus beaux rôles comme dans "Le Coup de Sirocco", consacré à la tragédie des pieds-noirs, sur un scénario de Daniel Saint-Hamont. [DR]
Robert Hossein lui confie le rôle de l'aubergiste dans Les Misérables (1981).[DR]
1981 : Son rôle de Raymond Bettoun, dans Le Grand Pardon d'Alexandre Arcady, est l'un des plus emblématiques de sa carrière. Un deuxième volet sortira en 1992.[DR]
1984 : Il occupe le rôle principal dans Train d'Enfer, dont il est aussi le réalisateur. [DR]
1993 : Roger Hanin est à l'affiche du "Nombril du Monde" d'Ariel Zeitoun. [DR]