Les séries récompensées à Séries Mania

L'édition 2017 de Séries Mania a déniché de belles pépites L'édition 2017 de Séries Mania a déniché de belles pépites[DR]

Le Festival Séries Mania a attribué onze prix ce week-end.

L’événement du Forum des Images a attiré cette année 53.000 spectateurs, un chiffre en hausse par rapport à 2016 (38.000 visiteurs). Il faut dire que le programme était des plus alléchants, tant au niveau de la sélection que des «extras» comme la venue de l’actrice Julianna MargulièsUrgences») en tant qu’invitée d’honneur.

Le jury de cette huitième édition - composé d'Aure Atika, Eytan Fox, Agnieszka Holland et Clément Manuel et présidé par le co-créateur de «Lost» et «The Leftovers» Damon Lindelof - a attribué quatre prix parmi les dix séries présentées en avant-première mondiale et internationale.

«Le plus grand défi du jury a été de réduire à quelques prix une sélection d’une très grande  qualité. Les séries présentaient une grande diversité à la fois par leurs nationalités mais aussi par leurs thématiques. Nous sommes vraiment dans un âge d‘or de la télévision et cela a été un des plus beaux moments de ma vie que de le célébrer en participant à ce jury», a déclaré Damon Lindelof.

Le Grand Prix est revenu à «Your Honor», une série israélienne créée par Shlomo Mashiach et Ron Ninio. L’histoire est celle d’un juge exemplaire dont le fils, un ado, est impliqué dans un délit de fuite. Jusqu’où ce père ira-t-il pour protéger son enfant ? L’affaire est compliquée d’autant que la victime de l’accident appartient à une famille de criminels… Selon le jury, «Your Honor» est «une surprenante et provocante réflexion sur la question du discernement, incarnée par un jeu d’acteurs qui nous tient en haleine, explore les profondeurs de l’âme humaine sans vaciller devant ce que l’on y découvre».

Le Prix spécial du Jury a été attribué à «I love Dick», une série américaine créée par Jill Soloway (créatrice de l’excellentissime «Transparent») et Sarah Gubbins pour Amazon. Il s’agit d’une adaptation du roman féministe de Chris Kraus. «Dans une représentation inédite, originale et vivifiante où la passion s’évanouit et renait, «I Love Dick» est à la fois intellectuelle, charnelle et extrêmement cocasse - elle nous fait rire tout en donnant à réfléchir» a déclaré le jury avec enthousiasme.

Côté Prix d’interprétation, l’actrice Anna Friel a été gratifiée pour sa prestation de mère sans-le-sou dans la série anglaise «Broken» créée par Jimmy McGovern, Shaun Duggan, Colette Kane et Nick Laether. Le prix d’interprétation masculine est revenu à Kida Khodr Ramadan, pour son rôle de parrain de la mafia dans la série allemande « 4 Blocks » créée par Marvin Kren, Hanno Hackfort, Bob Konrad, Richard Kropf.

 

Le public a quant à lui jeté son dévolu sur la saison 1 de «The good fight» série judiciaire américaine engagée et subtile dérivée de  «The Good Wife» (cette fois centrée sur le personnage de Diane Lockhart), créée par Phil Alden Robinson, Robert King, Michelle King, Ryan Pedersen, et Joey Scavuzzo pour CBS.

 

La presse internationale a été séduite par Arieh Worthalter pour son rôle dans la série «Transferts» de Olivier Guignard («Un village français», «Vénus & Apollon») et Antoine Charreyron («The Prodigies») qu’elle a aussi auréolée du titre de «Meilleure série francophone» (Arte). Les critiques internationaux ont tenu en outre à décorer Ophélia Kolb pour son interprétation dans «On va s’aimer, un peu... beaucoup», série familale francophone créée par Emmanuelle Rey-Magnan et Pascal Fontanille pour France 2.

L’association française des critiques de séries a de son côté choisi de récompenser la série de science-fiction française «Missions» (à voir en juin sur OCS). Les blogueurs, la série israélienne «Juda».

Enfin, tandis que les internautes ont craqué pour «Ahi Afuera / Out There» (Studio+), créée et réalisée par Nicolas Perez, «Loulou», chronique décalée d'une grossesse inattendue fraîchement acquise par Arte Creative a été primée «Meilleure série web et digitale» parmi une sélection de sept programmes présentés en avant première mondiale.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles