Fifth Harmony : les ex-membres à la conquête des charts

Les Fifth Harmony se sont séparées le 19 mars.[KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Le lundi 19 mars 2018, un petit séisme ébranle le monde de la pop. Le girls band Fifth Harmony annonce sa séparation. Amputée d'une Harmony depuis le départ de Camila Cabello en décembre 2016, les quatre membres restants se lancent en solo. Petit guide pour ne pas être perdu dans leur conquête des charts.

Camila Cabello 

Qui se souvient encore que Camila Cabello faisait partie du girls band Fifth Harmony ? De son vrai nom Karla Camila Cabello Estrabao, la jeune américano-cubaine avait été recrutée pour intégrer le groupe, en 2012, lors de la deuxième saison de l'émission X Factor US.

Lassée de devoir enchaîner poses lascives sur poses lascives, en petites tenues, elle avait décidé, le 19 décembre 2016, de se lancer en solo. Et elle a bien fait. Après avoir enchaîné les collaboration avec des artistes populaires, comme Pitbull, et plus indé, comme Cashmere Cat, elle a sorti, le 12 janvier dernier son premier album éponyme.

Un opus sur lequel on retrouve le titre «Havana», co-écrit avec Pharrell Wiliams, qui a dominé les charts tout l'été 2017. Première du top single américain, elle a également dominé le classement des albums et celui des artistes. Un triplé qui n'avait pas été réalisé par une artiste féminine depuis Adele, il y a deux ans. A seulement 21 ans, Cabello rejoint ce club très fermé dont fait partie Adele, donc, mais aussi Drake, Taylor Swift, Ed Sheeran, The Weeknd et Kendrick Lamar.

De là à dire que Camila Cabello est sûrement la Beyoncé des Fifth Harmony, il n'y a qu'un pas à franchir. Et on le franchit librement. Il suffit de voir le soin qu'elle apporte à chacune de ses performances, les ad lib (changements de notes) qu'elle réalise en live et le charme qui se dégage d'elle pour être conquis.

Normani

Au moment où Camila Cabello quittait le groupe, un autre membre des Fifth Harmony essayait une incursion solo : Normani. Souvent comparée à Beyoncé et Rihanna pour ses belles boucles brunes, sa peau chocolat et ses jambes musclées, la jeune femme de 21 proposaient deux mash-up de Drake et Solange. Un rappeur populaire et une chanteuse indé, de quoi montrer l'étendue de sa culture musicale et de sa palette vocale. 

Peu de temps avant que son girls band se sépare, elle avait été approchée par la jeune étoile du R'n'B, Khalid, pour l'accompagner sur le morceau Love Lies. Une chanson issue de la bande originale du film «Love, Simon», comédie qui a rencontré un succès inattendu outre-atlantique, sur le passage à l'âge adulte d'un adolescent gay qui ne s'assume pas encore. 

Dans une récente interview, à la question, «Où sera Normani dans dix ans ?», la jeune femme répond avec malice : «Dans dix ans, j'espère avoir gagné quelques Grammys. Je prie pour faire des apparitions dans des films. Et faire quelque chose dans le monde de la beauté et de la mode. J'aimerais bien imiter Rihanna». Une carrière entre popularité et electisme qui collerait bien à la peau de l'artiste.

Lauren Jauregui

Bisexuelle affirmée, Lauren Jauregui était la caution cool, féministe et queer des Fifth Harmony. Avec sa voix cassée et rapeuse, elle est celle qui répétée inlassablement le mot «work» dans le plus gros succès du groupe : «Work From Home». 

Influencée par Alicia Keys et Lana Del Rey, la jeune fille a toutes les cartes en main pour se tracer un parcours hors des sentier battus. Aucunes de ses incursions en dehors des Fifth Harmony ne se ressemblent. Son premier featuring a été avec le duo arty Marian Hill sur le titre «Back To Me». Une chanson qu'elle a interprétée, comme une grande, à Coachella.

Autre duo, avec la sensation pop américaine Halsey sur «Strangers», un véritable hymne queer sur une histoire d'amour entre deux femmes qui devient purement sexuelle. 

Outre la musique, Lauren Jauregui s'est illustrée pour ses positions contre les armes à feu, son engagement  féministe – elle a notamment participé à la Women's March – et ses nombreux appels à renverser les lois de Trump. Une artiste engagée qui avait besoin de s'épanouir en dehors des carcans d'un groupe de musique. 

Dinah Jane

Avec Dinah Jane, la conquête des charts risque d'être un peu plus compliquée. Si la jeune femme de 20 ans a les compétences musicales de Mariah Carey et Leona Lewis, réunies dans le corps de Beyoncé, elle manque d'une certaine cohérence musicale. Sa première incursion en dehors du groupe a été avec Daddy Yankee, RedOne et French Montana sur un morceau latino un peu indigeste, qui sample «Soup For One» de Chic. 

Plus récemment, elle a chanté avec son idole Leona Lewis pour un medlay musical autour de Noël, où elle montre sa puissance vocale. Plus jeune membre du groupe, elle manque encore d'une certaine assurance. Mais rien n'est perdu pour Dinah Jane. Avec sa voix, elle devrait s'offrir de belles collaborations avant de se lancer vraiment en solo. 

Ally Brooke

Le dernier membre du groupe, Ally Brooke, est clairement celui qui peut créer la surprise. Dotée d'une voix puissante, à l'aise avec sa voix de tête, elle est celle qui portait la plupart des harmonies des Fifth Harmony. Elle manque, malheureusement, d'un manque d'affection de la part des fans, les biens nommés Harmonizers. Elle essaie pourtant. Sa première incursion solo, dans un morceau électro frais et parfait pour l'été, «Look At Us Now», n'a pas fait de vagues.

Elle ne laisse pas tomber et retente sa chance avec «Perfect» en duo avec Topic. Le morceau, porteur d'un beau message d'acceptation de soi, pourrait créer la surprise. Il a réussi à se classer douzième du top dance/electronic des charts américains. 

Si chaque fille vogue désormais en solo, elles continuent de se soutenir mutuellement. Normani a récemment brisé le silence qui entourait le départ de Camila Cabello pour dire «Elle déchire, elle déchire vraiment»

A l'image des Destiny's Child qui ont re-chanté ensemble à Coachella, les cinq filles des Fifth Harmony pourraient aussi se retrouver dans quelques années. 

On l'espère.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles