Les guitares Gibson déposent le bilan

La célèbre guitare Les Paul de Gibson. [NASHVILLE, ETATS-UNIS]

Elvis Presley, Keith Richards, Jimmy Page, Slash des Gun's and Roses... les guitares Gibson ont permis aux plus grands guitaristes de s'exprimer. Elles se retrouvent désormais menacées, après que le groupe Gibson a déposé le bilan, confronté à une dette de près de 500 millions de dollars. 

La marque pourrait toutefois avoir un avenir. Un plan de continuation a ainsi déja été mis en place, avec l'accord de la majorité des créanciers, afin que la société fondée en 1902 puisse se réiventer.

Gibson paie notamment l'acquisition ratée de la division audio grand public de Philips il y a quatre ans, pour 135 millions de dollars. Son directeur exécutif, Henry Juszkiewicz, a indiqué que le groupe se focaliserait désormais exclusivement sur les instruments de musique. 

La marque peut en effet espérer se relancer. Près de 170.000 guitares Gibson sont encore vendues chaque année dans plus de 80 pays, avec une augmentation de 10% des ventes sur une période d'un an allant jusqu'à janvier dernier. 

La plus célèbre des guitares de la marque, la Les Paul, ne devrait ainsi pas disparaître de si tôt. Hormis les guitares, Gibson Brands possède les pianos Baldwin, fondés en 1862 et utilisés par Igor Stravinsky, Leonard Bernstein, Ray Charles ou encore Dave Brubeck.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles