Festival de Cannes 2018 : retrouvez le palmarès complet de la 71e édition

La 71e édition du Festical de Cannes s'est achevée, samedi 19 mai, avec l'annonce du palmarès par le jury présidé par Cate Blanchett. La palme d'or a été décernée au Japonais Hirokazy Kore-Eda et son film «Une histoire de famille».

Découvrez l'intégralité du palmarès de cette nouvelle édition.

Palme d'or pour «Une affaire de famille» du Japonais Hirokazu Kore-Eda 

Le réalisateur japonais avait déjà remporté le Prix du jury en 2013 pour «Tel père, tel fils» et il faisait encore parti des favoris dans cette nouvelle édition. Verdict : il est le cinquième japonais a remporté la Palme d'or à Cannes.

«Une histoire de famille» raconte l'histoire d'une famille qui chaparde dans les magasins, jusqu'au moment où elle recueille une petite fille maltraitée. D'abord réticente, la famille finit par adopter la fillette.

Grand Prix pour «BlacKkKlansman» de l'Américain Spike Lee

Grand absent de Cannes depuis 27 ans, l'Américain Spike Lee a remporté le Grand Prix pour «BlacKkKlansman», un film où le réalisateur dénonce à la fois le racisme, l'extrême-droite et la politique de l'actuel président des Etats-Unis, Donald Trump.

Ce film se termine sur la dénonciation des  évènements de Charlottesville en Virginie, où des groupuscules d'extrême-droite ont semé la terreur le 12 août 2017.

Prix du jury pour «Capharnaüm» de la Libanaise Nadine Labaki

Le Liban absent à Cannes depuis 1991 remporte lors cette 71e édition le prix du jury pour «Capharnaüm» de Nadine Labaki. 

Pour la réalisatrice, cette récompense est «une chance énorme pour un petit film qu'on a fait à la maison, en famille.»

Palme d'or spéciale pour Jean-Luc Godard

Le réalisateur Franco-Suisse Jean-Luc Godard, qui était en compétition avec «Le livre d'image», a remporté une palme spéciale. Jean-Luc Godard n'est pas venu à Cannes depuis de très nombreuses années.

Selon Cate Blanchett, cette palme est destinée «à un artiste qui fait avancer le cinéma et qui a repoussé les limites, qui cherche sans arrêt à définir et à redéfinir le cinéma».

Prix de la mise en scène pour «Cold War» du Polonais Pawel Pawlikowski

Le réalisateur polonais Pawel Pawlikowski a reçu samedi le prix de la mise en scène au Festival de Cannes pour «Cold War», l'histoire d'un amour tourmenté en pleine Guerre froide, tournée dans un superbe noir et blanc.

«C'est la première fois depuis longtemps qu'un film polonais est ainsi primé ici à Cannes, donc c'est une bonne nouvelle pour notre vieux pays. Et les bonnes nouvelles sont rares», a lancé le réalisateur en recevant son prix.

Prix du scénario ex aequo pour Alice Rohrwacher et Jafar Panahi

La réalisatrice italienne Alice Rohrwacher pour «Lazzaro Felice» et les Iraniens Jafar Panahi et Nader Saeivar pour «Trois visages» ont reçu des mains du jury le prix du scénario.

Le réalisateur Jafar Panahi n'était pas présent à Cannes en raison d'une interdiction de sortie de son pays, l'Iran. Il a été représenté par sa fille.

Prix d'interprétation féminine pour Samal Esljamova dans «Ayka»

L'actrice kazakhe Samal Esljamova a décroché le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes samedi, pour son rôle dans «Ayka» de Sergueï Dvortsevoï, où elle interprète une réfugiée kirghize poussée aux dernières extrémités pour survivre, dans un Moscou noyé sous la neige.

Samal Esljamova, 33 ans, était déjà apparue dans le premier film de Dvortsevoï, «Tulpan», couronné par le prix «Un Certain Regard» à Cannes en 2008. 

Prix d'interprétation masculine pour l'Italien Marcello Fonte dans «Dogman» 

L'acteur Marcello Fonte a reçu ce soir le prix du meilleur intérprète masculin.

Il est la révélation du film «Dogman» de l'Italien Matteo Garrone. Fils de paysan, l'acteur calabrais de 39 ans était un quasi inconnu quand le réalisateur italien a misé sur lui il y a un an, après une rencontre improbable.

Camera d'or pour «Girl» du Belge Lukas Dhont

Palme d'or du court métrage à «All these Creatures» de l'Australien Charles Williams

Mention spéciale du court métrage à «Yan Bian Shao Nian» du Chinois Wei Shujun

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles