Impôts : de plus en plus de Français peinent à payer

Une personne présentente l'enveloppe contenant la déclaration d'impôts envoyée aux contribuables par le ministère de l'Economie et des Finances, le 10 avril 2014 à Lille [Philippe Huguen / AFP/Archives]

De plus en plus de foyers ont du mal à payer leurs impôts. En deux ans les demandes de non-paiement adressées au Fisc ont grimpé de 20% selon Les Echos.

 

Les premiers avis d’imposition ne vont maintenant plus tarder à arriver dans les boîtes aux lettres. Durant cette période, le Fisc s’attend à recevoir de nombreuses demandes de non-paiement.

En 2013, ils étaient en effet 1,2 millions à réclamer de telles "demandes gracieuses", soit une hausse de 20% depuis 2011 selon la Direction générale des finances publiques, relayée par les Echos.

 

Principalement des particuliers

Dans la plupart des cas, 80% exactement, ces requêtes émanent de particuliers. Dans le détail, ce sont l’impôt sur le revenu (+22%), la redevance audiovisuelle (+18%) et la taxe d’habitation (+14%) qui font le plus l’objet de demande de non-paiement de tout ou partie de l’impôt.

Outre les effets de la crise, cette hausse s'explique par l’augmentation du nombre de personnes imposables sur la période 2011-2013. L’année dernière, plus d’un million de ménages devenaient de ce fait imposables, soit deux fois plus qu’il y a trois ans.

Le même phénomène devrait s’observer cette année. Toutefois, les mesures votées par le Parlement, comme la réduction d’impôt sur le revenu pour les ménages les plus modestes, devraient en partie en neutraliser les effets.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles