Le grand requin blanc, plus vorace qu'on le pensait

Un grand requin blanc saute hors de l'eau alors qu'il chasse le phoque le 4 juillet 2010 au large de False Bay, en Afrique du Sud [Carl de Souza / AFP/Archives] Un grand requin blanc saute hors de l'eau alors qu'il chasse le phoque le 4 juillet 2010 au large de False Bay, en Afrique du Sud [Carl de Souza / AFP/Archives]

Le régime du grand requin blanc, plus gros poisson prédateur de la planète, est trois à quatre fois plus copieux qu'estimé jusqu'à présent par les scientifiques et équivaut en fait à la consommation d'un jeune phoque tous les trois jours, révèle une étude publiée dans la revue Nature.

Les recherches américaines datant des années 1980 estimaient à 30 kilos de lard de mammifère marin (cétacés, pinnipèdes) les besoins alimentaires d'un animal d'une tonne pendant six semaines.

Ces données ont concouru à l'idée que le grand requin blanc (Carcharodon carcharias) pouvait observer de longues périodes de jeûne.

Mais une étude anglo-australienne publiée cette semaine sur le site nature.com affirme que cette ration ne suffit que pour un maximum de deux semaines.

Les chercheurs ont "marqué" une dizaine de grands requins blancs d'une petite balise radio-acoustique près des îles Neptune, au sud de l'Australie, pour calculer leur taux métabolique qui traduit les besoins énergétiques vitaux.

En mesurant leur vitesse de déplacement et leur dépense énergétique, ils ont pu établir que les besoins alimentaires des grands requins blancs équivalaient à la consommation d'un jeune phoque tous les trois jours.

Les chercheurs américains "ont dû choisir un requin qui ne faisait pas beaucoup d'effort à l'époque", a plaisanté Jayson Semmens de l'université de Tasmanie, interrogé par la chaîne de télévision publique australienne ABC.

"Les requins blancs évoluant autour de la colonie de phoques que nous avons étudiés sont relativement actifs (...), ils atteignent des vitesses assez élevées pour attraper les phoques", a-t-il ajouté.

Le grand requin blanc, dont certains spécimens atteignent cinq mètres de long, pèse en moyenne 1,3 tonne. Espèce protégée, il se trouve dans toutes les mers tempérées.

Un nageur néo-zélandais dévoré par un requin blanc

À suivre aussi

Télévision «Nos terres inconnues» revient pour un 2e numéro le 17 septembre
Les éleveurs en détresse face aux loups
nature Les éleveurs en détresse face aux loups
nature Vidéo : 2 kayakistes filment en direct l’effondrement d’un glacier en Alaska

Ailleurs sur le web

Derniers articles