Une trombe marine aperçue à Nice

Une trombe maritime s'est formée le 19 janvier dans la baie des Anges, au large du cap de Nice. [Valery Hache/AFP]

Un phénomène rare de trombe marine a été observé le 19 janvier pendant quelques minutes à Nice (Alpes-Maritimes).

 

Ce phénomène naturel, qui ne se produit qu'entre 100 à 200 fois par an, est rare en Europe. Mais, la Côte-d'Azur étant régulièrement exposée aux vents violents et aux tornades, les trombes marines sont récurrentes au large du littoral méditerranéen, comme le souligne Nice Matin.

Un cas de trombe marine a été aperçu lundi pendant près d'un quart d'heure sur la baie des Anges, au large du cap de Nice.

 

Trois conditions météorologiques

Une trombe marine est une colonne d'air et d'eau en rotation. A l'instar des tornades constituées d'un entonnoir nuageux rentrant en contact avec le sol, on parle de "trombe maritime" lorsque qu'une colonne d'air touche la mer.

Trois conditions sont nécessaires pour qu'une trombe marine se forme, explique Éric Schwartz, prévisionniste à la station Météo-France de Nice. 

Dans un premier temps, il faut "une différence de température entre l'air et la mer, ce qui était le cas [lundi] avec une eau en Méditerranée à 15°C et un air à 10°C".

Ensuite, "une convergence entre les vents de basse couche", poursuit-il, est requise. Lundi, une brise de terre venue du Mercantour, au nord, et un vent d'est soufflaient sur la mer.

Le spécialiste précise qu'enfin, "il faut de l'humidité, car ce qu'on voit dans la tourbe n'est ni plus ni moins qu'un tourbillon d'embruns".

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles