Le requin le plus rare du monde va être tracé par GPS

Il ne resterait tout au plus que 2.500 requins de ce type sur terre.[CC / Bill Harrison]

Une équipe de chercheurs australiens est parvenue à marquer deux spécimens de requin lancette, l’espèce la plus rare au monde. Une première.

En effet, insaisissables ou presque, les requins lancettes se tapissent dans les sombres rivières tropicales d’Australie et de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Tant et si bien qu’aucun adulte n’avait jamais été capturé vivant auparavant et que les scientifiques ne pouvaient exploiter que des photos amateur ou des relevés sur des sujets retrouvés morts.

Or il y a urgence, car l’espèce serait en voie de disparition. Il ne resterait tout au plus que 2.500 requins ce type sur terre. Par chance, les deux spécimens capturés près de Brisbane sont un mâle et une femelle, ce qui devrait aider à mieux comprendre leurs particularités.

Surpris en plein accouplement

Pour l’anecdote, les deux requins ont, semble-t-il, été surpris par les scientifiques en plein accouplement. Deux balises GPS sont désormais attachées à leurs nageoires dorsales. Elles pourront non seulement fournir des informations satellites sur les endroits qu’ils fréquentent et les menaces qu’ils doivent affronter, mais aussi fournir des informations sur la température, la salinité et la profondeur de l'eau où ils se trouvent.

Les scientifiques ont pris soin de prélever un échantillon d'ADN de chaque requin afin de mieux identifier les origines du requin lancette. Ils les ont ensuite relâchés. Selon les scientifiques, il est probable que les bébé requins lancettes ne vivent que dans les rivières. Les adultes, eux, vivraient en mer avant de revenir s’accoupler et accoucher de leur progéniture dans leur milieu aquatique d’origine.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles