De bonnes nouvelles pour le robot Philae

La comète Tchourioumov-Guérassimenko lors de la descente de Philae. [ESA]

Après s’être posé avec succès sur la comète «Tchouri», ce qui constitue un véritable exploit scientifique, le robot Philae a entamé sa mission. 

Huit des dix instruments qu’il embarque ont pu être testés et fonctionnaient parfaitement. «Notre priorité est de continuer à faire des analyses scientifiques sans rien bouger», a ainsi expliqué Phillipe Gaudon, chef du projet Rosetta au Centre national d'études spatiales (CNES).

 

Percer le mystère de l'apparition de la vie sur Terre

La mission de Philae est de trouver sur le noyau de la comète des molécules organiques qui ont pu jouer un rôle dans l'apparition de la vie sur Terre. Mais de nombreux obstacles se dressaient encore face au robot : les deux harpons qui doivent le tenir au sol n’avaient toujours pas été déployés hier, et il n’était donc pas ancré à la surface. De plus, il se trouvait sur une pente raide et dans un endroit peu ensoleillé, ce qui risquait de lui poser un problème pour la recharge de ses batteries via des panneaux solaires. 

 

À suivre aussi

France Nemo, le labrador d'Emmanuel Macron, fait ses premiers pas à l'Élysée
Rosetta La sonde Rosetta s'est écrasée sur Tchouri
Le robot Philae, dont on avait perdu la trace sur la comète Tchouri après son atterrissage mouvementé en novembre 2014, a été localisé par une caméra de la sonde Rosetta début septembre 2016 [HO / Agence spatiale européenne (ESA)/AFP/Archives]
Rosetta Rosetta va s'écraser sur la comète Tchouri

Ailleurs sur le web

Derniers articles