Les 3 raisons d'aller tester «Créatures», le rooftop parisien des Galeries Lafayettes

Cet espace de vie en plein air est ouvert jusqu'à mi-octobre.[© Saint Ambroise]

Pour faire face aux températures caniculaires, direction le rooftop Créatures des Galeries Lafayette Paris-Haussmann qui offre une vue imprenable sur la capitale. Un lieu de vie éphémère où la cuisine végétarienne égaye les papilles.

Alors que le Printemps Haussmann arbore fièrement son jardin d'altitude Perruche sur son toit, les Galeries Lafayette peuvent désormais se targuer d’avoir, à quelques mètres de là, l’une des terrasses les plus prisées de la capitale ouverte jusqu’à la mi-octobre. Il n’y a qu’à voir la foule qui se presse chaque jour devant l’entrée – et cela malgré les 35 degrés ressentis en moyenne ces derniers jours - dans l’espoir d’obtenir une table et de profiter d’une parenthèse enchantée.

Car à l’instar des restaurants de l’empire Big Mamma, aucune réservation n’est possible. La patience est donc de rigueur, mais les efforts seront largement récompensés, tant par l’accueil des serveurs tout sourire et en chemisettes, que par le cadre convivial et les assiettes gourmandes.

Les légumes «sexy» de Julien Sebbag

Il les surnomme «ses créatures». Julien Sebbag trouve les légumes et fruits - bio, locaux et saisonniers - «humbles, magnifiques dans leur variété, rassurants, doux, surprenants, et à la fois tellement prévisibles». A l’image de ce chef, au look à mi-chemin entre rockeur et surfeur, les assiettes végétariennes et vegans surprennent et séduisent en un coup de fourchette.

benedetta_chiala_5_5d14c22baa66f.jpg© Benedetta Chiala

«Stain Boy» (9 euros) composé de brocolis, d'ail, de yaourt d'amande, de tahina et d'oignons rouges, «Strawberry Fields Forever» (17 euros), délicieux mélange de mozza buffala, fraises gariguettes, basilic et pignons de pin, «Summertime Sadness» (10 euros), foccacia, burrata et fleur de courgette, ou encore une brioche accompagnée d'avocat et de pamplemousse pour «La créature la plus photographiée de l'histoire de l'humanité» (10 euros). Si certaines associations vous font peur, n'hésitez pas, foncez ! «La peur des légumes est juste liée au fait qu'on ne les connait pas», explique le trentenaire qui cartonne également tous les mardis soirs avec son restaurant «Chez Oim» à l'étage du Bus Palladium.

2q2a4360_5d14c1eec529d.jpg© Benedetta Chiala

2q2a4339_5d14c2637ce1d.jpg© Benedetta Chiala

Des cocktails frais et plein de peps

Un rooftop ne serait rien sans sa carte de cocktails. Surtout quand on peut les déguster face au palais Garnier ou à la tour Eiffel, et profiter d'un magnifique coucher de soleil. Pour les amateurs de Gin, on vote pour «The Jean Genie» (14 euros) avec son sirop de cardamome, Lillet blanc, Schweppes, citron vert et ses tranches de concombre. Accord parfait avec le houmous : le «Lemonarak» (12 euros), limonade, arak et eau, vous fera vous envoler vers les nuits festives de Tel-Aviv. En attendant le retour de «La Reine des Neiges» au cinéma en fin d'année, on se satisfait également du cocktail glacé «Olaf» (12 euros), sorte de Ricard revisité. Pas de panique si vous ne buvez pas d'alcool, des jus de fruits et des eaux aromatisées en version détox sont proposés comme «Le rouge» (9 euros) qui mêle pastèque, myrtille et céleri. Le top pour se déshydrater... et en redemander.

1z4a5372_5d14ccbbc09be.jpg© Saint-Ambroise

Un potager XXL en plein air

Pour trouver l’inspiration, l’équipe de Julien Sebbag peut compter sur les végétaux que l’on trouve dans ce potager urbain qui se fond à merveille avec le vert gris du toit de l’opéra de Paris et des structures avoisinantes. Trois parcelles ont été imaginées : une végétale, une fruitière et une claustra aromatique. Les architectes d’Uchronia ont souhaité, à la demande du boss, un lieu ressemblant à un «joyeux bordel» avec de la déco rétro récupérée en grande partie chez Emmaüs et dans les brocantes. On déambule sous la pergola, on reste quelques minutes devant la cuisine ouverte, et on se perd dans un cabinet de curiosités où des livres et vinyles sont accessibles en libre-service. Créatures est avant tout «un espace de vie ouvert à tous, toute la journée» du petit-déjeuner à la nuit tombée, souligne Julien Sebbag.

1z4a5204_5d14cf144b65a.jpg© Saint Ambroise

2q2a4473_5d14d16089ff2.jpg© Saint Ambroise

Créatures, sur la terrasse des Galeries Lafayette Paris-Haussmann, 25, rue de la Chaussée d’Antin (9e). Ouvert tous les jours, de 10h à 1h.

À suivre aussi

food Cédric Grolet ouvrira sa boulangerie le 18 novembre prochain à Paris
food 5 plats incontournables des plus grands chefs
food Un hamburger au Vieux-Lille chez PNY et La Maison Plisson

Ailleurs sur le web

Derniers articles