Une affaire Willy Sagnol ? par Pierre Ménès

Pierre Ménès. [A MEUNIER / ICON SPORT / POUR DIRECTMATIN]

Pierre Ménès est une figure du paysage footballistique français. Ancien reporter à L’Equipe, cette intarissable grande gueule officie aujourd’hui en qualité d’expert pour le Canal football club. Chaque vendredi, il tient sa "Grosse kronik" dans les colonnes de Direct Matin.

 

Willy Sagnol a toujours été un pyromane. Le genre de gars qui aime jouer avec des allumettes et qui est tout étonné après que ça crame. Lors d’une rencontre avec les lecteurs du quotidien Sud Ouest, l’entraîneur de Bordeaux s’est laissé aller à certaines déclarations qui n’ont pas manqué de susciter la polémique.

Après une sortie contre la Coupe d’Afrique des Nations, qui aurait été largement suffisante (elle emmerde tous les clubs français, qui voient partir beaucoup de joueurs en plein milieu de la saison pour une compétition qui, en plus, a lieu tous les deux ans), l’ex-international français a parlé du joueur de «type africain», qu’il a qualifié de «pas cher, généralement prêt au combat […], puissant sur un terrain… Le foot, ce n’est pas que ça, c’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline». C’est évidemment bête et surtout très mal dit.

Dans une France où on ne peut plus dire que la mer est bleue sans créer de scandale, Willy Sagnol a fauté. Les conséquences de ces mala­droites déclarations sont en revanche, elles aussi, déplacéesForcément, Pape Diouf et Lilian Thuram, les «Filopat et Patafil» de la lutte contre le racisme anti-Noirs, se sont mis en état de marche.

L’ancien président de l’OM a même été jusqu’à réclamer un boycott des joueurs noirs pour une journée de Ligue 1, rejoignant ainsi Sagnol dans l’ineptie, comme si le racisme anti-Noirs ne devait choquer que les Noirs eux-mêmes. J’ai aussi du mal à comprendre qu’on soit à ce point choqué que l’on trouve de vraies spécificités, positives ou pas, au footballeur originaire d’Afrique noire.

Dans ce cas, il faut être outré lorsqu’on dit que le Brésilien est technique, que l’Argentin a la grinta ou que l’Italien est rigoureux tactiquement. Et que dire lorsque Carlo Ancelotti déclare dans une interview que «le joueur français est fainéant» ? Pape Diouf a-il réclamé un boycott d’une journée de L1 par tous les joueurs français ?

A titre personnel, je ne peux que redire ce que j’avais déclaré à l’époque de «l’affaire des quotas». Dire que le football français est raciste est un non-sens, vu le nombre de joueurs de couleur professionnels et internationaux. Et les spécialistes de l’indignation immédiate rendent un très mauvais service à la cause qu’ils veulent défendre.

Etre raciste dans le foot est insupportable, mais aussi dangereux et contre-productif. Et ailleurs évidemment. Voir des racistes partout est tout aussi dangereux. Tout ça fait du buzz, de la polémique et permet aux moralisateurs de faire de belles phrases. Willy Sagnol aurait dû éteindre au plus vite son incendie, avant même sa conférence de presse tenue hier, où il a présenté ses excuses. Mais ce n’est pas facile pour un pyromane.

À suivre aussi

Football Willy Sagnol nouvel adjoint d'Ancelotti au Bayern Munich
L'ancien gardien a joué plus de 500 matches avec les Marine et Blanc.
Football Qui est Ulrich Ramé, le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux ?
Willy Sagnol sera remplacé par l'ancien gardien des Girondins, Ulrich Ramé.
Football Ligue 1 : Bordeaux se sépare de Willy Sagnol

Ailleurs sur le web

Derniers articles