Fifa : la justice américaine dénonce des années de corruption

Le siège de la Fifa, en Suisse. [FABRICE COFFRINI / AFP]

Les 14 inculpations annoncées à New York contre des responsables et partenaires de la Fifa ne sont "que le début", ont annoncé ce mercredi 27 mai les autorités américaines, dénonçant des années de corruption ayant entaché notamment la Coupe du monde en Afrique du Sud en 2010 et le centenaire de la Copa America l'an prochain.

 

"C'est le début de notre effort, pas la fin", a déclaré le procureur fédéral par intérim de Brooklyn, Kelly Currie, lors d'une conférence de presse durant laquelle la ministre américaine de la Justice Loretta Lynch a accusé ces responsables et partenaires d'avoir "corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement".

Elle a notamment évoqué des faits de corruption dans l'attribution de la Coupe du monde en Afrique du Sud en 2010, ou encore l'attribution des droits pour le centenaire de la Copa America l'an prochain aux Etats-Unis.

Pour l'Afrique du Sud, "même pour cet événement historique, les dirigeants de la FIFA et d'autres ont corrompu le processus en utilisant des pots-de-vin pour influencer la décision d'attribution", a déclaré LorettaLynch.

 

Centenaire de la Copa America visé

"Il ne s'agit que d'accusations", a réagi auprès de l'AFP Dominic Chimhavi, porte-parole de la Fédération sud-africaine de football. "Personne n'est sous le coup d'une enquête ici", a-t-il ajouté.

Pour l'édition 2016 du centenaire de la Copa America, prévue aux Etats-Unis, "notre enquête a montré que ce qui aurait dû être l'expression de l'esprit sportif international a servi à remplir les poches des responsables, visant 110 millions de dollars. Presqu'un tiers du coût légitime des droits des tournois concernés", a aussi déclaré la ministre.

 

Demande d'extradition

Mme Lynch a ajouté que la prochaine étape était une demande d'extradition des accusés vers les Etats-Unis pour qu'ils y soient jugés. Six des sept personnes interpellées à Zurich ont déjà fait savoir qu'elles s'y opposaient.

"Tous ces accusés ont abusé du système financier américain et violé la loi américaine, et nous avons l'intention de les tenir pour responsables", a ajouté la ministre.

Neuf élus de la Fifa et cinq partenaires de l'instance mondiale du football ont été inculpés mercredi de corruption, racket et blanchiment à New York, accusés d'avoir reçu ou distribué plus de 150 millions de dollars depuis 1991, notamment pour les droits de diffusion de tournois internationaux. Sept d'entre eux ont été arrêtés à Zurich, ville où se trouve le siège de la Fifa et où doit avoir lieu vendredi l'élection du président de l'organisation.

 

Présidentielle de 2011

Selon Mme Lynch, la corruption et les pots-de vin se sont également étendus à l'élection présidentielle de la Fifa en 2011, et à "des accords concernant le parrainage de l'équipe nationale de football du Brésil par une grande entreprise d'équipement sportif américaine".

Les autorités américaines ont également annoncé mercredi que six autres personnes avaient plaidé coupable dans ce dossier entre juillet 2013 et mai 2015, dont Charles Blazer, ancien secrétaire général de la Concacaf et ancien membre du comité exécutif de la Fifa, et deux fils de Jack Warner. Charles Blazer avait en 19 ans accumulé plus de 11 millions de dollars qu'il n'avait pas déclarés au fisc, a précisé un responsable du fisc américain, Charles Weber.

 

"La Coupe du monde de la fraude"

 "C'est la Coupe du monde de la fraude. Aujourd'hui, nous avons sorti le carton rouge", a-t-il déclaré.

"A de nombreuses occasions, les accusés et conjurés ont planifié certains aspects de ce complot de longue date aux Etats-Unis. Ils ont utilisé les banques et les possibilités de virement aux Etats-Unis", a précisé la ministre de la Justice.

Les partenaires inculpés de la Fifa sont des professionnels du marketing sportif, soupçonnés d'avoir "payé de manière systématique et accepté de payer bien au-delà de 150 millions de dollars en pots-de-vin et rétrocommissions pour obtenir de lucratifs droits médiatiques et marketing pour des tournois internationaux de football", selon les autorités américaines.

 

Vous aimerez aussi

Michel Platini lors d'un match de L1 entre Nancy et Saint-Etienne, à Marcel Picot, le 20 mai 2017 [JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives]
Justice Fifa : Platini porte plainte contre X en France, pour «dénonciation calomnieuse»
Vainqueur de la Coupe du monde avec les Bleus, Didier Deschamps a reçu le trophée du meilleur entraîneur.
Football La palmarès complet des trophées «The Best» 2018
Football Trophées Fifa 2018 : Luka Modric sacré joueur de l'année

Ailleurs sur le web

Derniers articles