Les joueurs du PSG ne veulent plus de Serge Aurier

Les coéquipiers de Serge Aurier se sont sentis trahi par son comportement. Les coéquipiers de Serge Aurier se sont sentis trahi par son comportement.[Nolwenn Le Gouic / Icon Sport]

Serge Aurier n’est plus le bienvenu dans le vestiaire du PSG. Même si le latéral du PSG a inlassablement présenté ses excuses pour ses propos injurieux dans sa vidéo diffusée samedi soir sur Periscope, ses coéquipiers ne semblent pas en mesure de vouloir lui pardonner.

A l’arrivée au centre d’entraînement du club de la capitale, dimanche matin, Thiago Silva et ses coéquipiers ont été abasourdis par cette vidéo et la teneur des insultes à l’égard de Laurent Blanc et de plusieurs joueurs. Certains ont même eu du mal à croire que l’ancien toulousain avait pu tenir de tels propos. D’autres, comme Zlatan Ibrahimovic, ont demandé une traduction de cette vidéo. Si l’international suédois serait resté impassible devant son contenu, nombreux sont ceux qui auraient déploré le comportement de l’international ivoirien. A commencer par le capitaine Thiago Silva.

Le défenseur brésilien a pourtant été épargné par les mots crus d’Aurier. Ce dernier avait décrit l’ancien milanais, dans sa vidéo, comme «le meilleur défenseur du monde». Mais, comme d’autres de ses partenaires, il s’est senti trahi et il estime que Serge Aurier n’a plus sa place dans le vestiaire parisien. Une prise de position radicale qui tend à démontrer que l’avenir du joueur formé au RC Lens dans la capitale semble fortement compromis.

Le PSG ne devrait pas le licencier

Néanmoins, s’il a été mis à pied à titre conservatoire par le PSG, Serge Aurier ne devrait pas être licencié par le club parisien. Acheté près de 12 millions d’euros à Toulouse en 2014, il coûterait aujourd’hui plus du double sur le marché, lui qui s’est imposé comme l’un des meilleurs à son poste en Europe et qu’il lui reste encore trois ans de contrat avec le triple champion de France en titre.

Tôt ou tard, Serge Aurier, qui a été prié de ne pas se présenter à l’entraînement dimanche matin par ses dirigeants, devra donc se confronter à ses coéquipiers et leur fournir des explications. Et les retrouvailles promettent d’être très mouvementées. «J’assumerai les sanctions sportives ou bien les confrontations avec les gens du vestiaire», a-t-il indiqué en présentant ses excuses. Et ces excuses, Serge Aurier espère que Laurent Blanc et ses coéquipiers «vont les accepter». Rien n’est moins sûr…

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles