Trophée des Champions PSG - OL : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Les joueurs parisiens lors du match amical de préparation face au Real Madrid.[Visual / Icon Sport]

Le Trophée des Champions met aux prises le Paris Saint-Germain, champion de France la saison dernière, et l’Olympique Lyonnais, son dauphin. La rencontre se jouera à Klagenfurt, en Autriche, le 6 août. La rencontre sera diffusée en direct et en intégralité à 20h45 sur beIN SPORTS 1.

L’occasion pour Unai Emery, le nouveau coach parisien, de glaner son premier trophée, dès son premier match officiel. Il y a pire comme entrée en matière. Pourtant, les parisiens devront se méfier d’une équipe lyonnaise qui a peu évolué cet été, et dont les joueurs se connaissent sur le bout des doigts. 

A lire aussi : Mercato 2016 : tous les transferts à retenir

Marquinhos avec le Brésil, Cavani absent

Le Paris Saint-Germain sera privé de l’une de ses recrues. Grzegorz Krychowiak est suspendu en raison d’un carton rouge reçu en Liga la saison dernière. Une absence qui ne devrait pas être trop préjudiciable aux champions de France tant l’effectif est pléthorique au milieu de terrain, avec Thiago Motta, Blaise Matuidi, Marco Verratti, Adrien Rabiot et Benjamin Stambouli. Cette rencontre sera l’occasion de voir le 4-2-3-1 de l’entraineur basque dans des conditions réelles. Les matchs amicaux ont démontré le pouvoir offensif du club de la capitale, une capacité à constamment amener le danger, notamment via les côtés. 

En l’absence de Marquinhos, retenu avec le Brésil pour les Jeux Olympiques, le coach parisien pourra aligner Serge Aurier, David Luiz et Maxwell en défense. En revanche, Thiago Silva sera forfait après sa blessure au tendon de la hanche droite, contractée contre le Real Madrid la semaine dernière en amical. Unai Emery pourrat décider de titulariser Serge Aurier en défense centrale et le blege Thomas Meunier à gauche. 

Edinson Cavani étant forfait, l’attaque sera confiée à un quatuor probablement composé du jeune Jean-Kevin Augustin en pointe, Hatem Ben Arfa et Di Maria sur les côtés et Javier Pastore en meneur de jeu. Le retour de Marco Verratti, opéré en mai d’une pubalgie et forfait pour l’Euro 2016, devrait lui permettre de jouer cette rencontre, mais rien ne garantit qu’il sera titulaire dès son retour. 

Lyon ferme la porte au départ de ses stars

En face, l’Olympique Lyonnais a plutôt réussi son intersaison. Alors que nombre de ses joueurs (Tolisso, Lacazette, Fekir) étaient l’objet d’une cour assidue des grands clubs européens, Jean-Michel Aulas, le président du club rhodanien a opposé une fin de non-recevoir à toutes les offres. Toutes sauf une, Samuel Umtiti, défenseur central formé au club a été vendu au FC Barcelone. Un départ qui a été largement comblé : en défense, l’Olympique Lyonnais a recruté l’espoir argentin Emmanuel Mammana, l’ancien marseillais Nicolas Nkoulou ainsi que le latéral gauche polonais Maciej Rybus. Dans l’ensemble, les Lyonnais se sont renforcés. 

L’entraineur lyonnais, Bruno Genesio devrait maintenir son schéma en 4-3-3, qui lui a permis la saison dernière de rétablir la situation après le licenciement d’Hubert Fournier. En attaque, le trio Lacazette – Fekir – Ghezzal sera probablement maintenu, la qualité de leur fin de saison dernière étant un gage de sécurité pour le club rhodanien. Au milieu, le trio Gonalons – Ferri – Tolisso sera chargé d’harceler les joueurs parisiens et d’empêcher la liaison entre le milieu et l’attaque. Empêcher Javier Pastore de prendre le jeu à son compte sera capital en vue de s’imposer.

Deux clubs en froid

Cette rencontre devait normalement voir s’affronter le vainqueur de la Ligue 1 et celui de la Coupe de France, mais la saison dernière a vu le PSG remporter les deux compétitions. Dès lors, c’est le dauphin du club parisien au championnat, l’Olympique Lyonnais, qui participe à ce trophée.

À noter que les relations entre les deux clubs se sont récemment dégradées, notamment en fin de saison dernière, lorsque le président de l’OL, Jean-Michel Aulas avait fait une sortie concernant le fait qu'à ses yeux, le PSG n’était pas un club français. Des relations qui pourraient s’empirer dans les semaines à venir : le club parisien recherche une doublure à Edinson Cavani, et l’attaquant lyonnais Alexandre Lacazette est l’un des objectifs des champions en titre. S’il paraît fort peu probable que l’OL accepte de vendre son attaquant à un rival, les discussions entre les décideurs parisiens et l’agent de l’international français devraient se poursuivre. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles