Guyane: les autorités ont pris le contrôle de la zone d'orpaillage clandestin

Une photo prise en juin 2004 par la Gendarmerie nationale en Guyane montre le village d'orpailleurs illégaux du site de Dorlin[Gendarmerie nationale/EAFP]

Les autorités ont pris mercredi le contrôle de la zone d'orpaillage clandestin de Dorlin en Guyane, où deux militaires avaient été tués il y a deux semaines lors d'un accrochage avec des orpailleurs illégaux, a annoncé la préfecture de Guyane dans un communiqué.

"Le site de Dorlin (commune de Maripasoula, sud ouest) a fait l'objet aujourd'hui d'une opération de sécurisation réussie", menée "conjointement par la gendarmerie et par les forces armées en Guyane (FAG)", indique le préfet.

Vous aimerez aussi

Après deux années consécutives de baisse, les actes antisémites ont augmenté de 74 % en 2018, selon l'Intérieur.
Racisme Une haine au quotidien
De nombreux parlementaires LREM menacés et intimidés
Violences De nombreux parlementaires LREM menacés et intimidés
Justice «Gilets jaunes» : les enjeux du procès de Christophe Dettinger

Ailleurs sur le web

Derniers articles