La presse britannique se passionne pour la tuerie de Chevaline

Dispositif de sécurité jeudi matin non loin de la scène de crime Dispositif de sécurité jeudi matin non loin de la scène de crime[JEAN-PIERRE CLATOT / AFP]

La tuerie de Chevaline (Haute-Savoie) a déclenché une forte vague d’émotion en Grande-Bretagne. Trois des quatre victimes seraient de nationalité britannique, ainsi que les deux fillettes – l’une grièvement blessée, l’autre en état de choc – retrouvées sur les lieux de la tragédie.

L’affaire figure mercredi matin à la une de tous les quotidiens. Revue de presse.

The Guardian

Le quotidien de Manchester ouvre également sur la découverte de la fillette miraculée. The Guardian, sans anticiper sur les résultats de l’enquête, rappelle que le « car jacking » (braquage ultra-violent de véhicules) est devenu un problème majeur pour les touristes britanniques en France ou en Espagne. À tel point que le Foreign Office a du émettre un avertissement destiné aux voyageurs. Le quotidien traite également de la prolifération des armes de guerre en France et évoque les récentes fusillades de Marseille.

The Daily Mirror

Le tabloïd reste également relativement sobre dans sa présentation de la fusillade. Les commentaires des internautes en revanche, sur le site du quotidien, montre à quel point la question des délais d'intervention de la police semble scandaliser les Britanniques. De même, la photographie d'un gendarme manifestement souriant et détendu sur la scène de crime, n'a pas manqué de choqué certains internautes.

The Daily Mail

"La police a été incapable de découvrir la petite fille prostrée avant minuit". Dès l'attaque de son article, le Daily Mail dénonce les délais mis par les services de police français pour découvrir la fillette rescapée dans la voiture, huit heures après la fusillade, six heures et demi après la découverte des faits. "La férocité de l'attaque - et la volonté apparente de ne laisser aucun témoin - laisse penser qu'il s'agit du travail d'un tueur professionnel" indique l'article principal.

The Sun

Le célèbre tabloïd demeure plutôt modéré pour rendre compte de la tuerie. Mais il souligne aussi  la "bizarrerie" - presque un euphémisme - du long délai qui fut nécessaire à la découverte de la petite survivante, et évoque aussi la piste du tueur professionnel. Le Foreign Office, rappelle The Sun, est en liaison permanente avec les autorités françaises pour connaître les circonstances de la fusillade. 

The Independant

Le site de ce quotidien est l'un des seuls à ne pas faire du massacre sa une. Mercredi matin, sur son site, le premier titre est consacré à une interview d'Ed Balls, une figure du parti travailliste, qui se déclare prêt à une augmentation de la fiscalité sur les hauts revenus afin de financer le système de santé britannique. Le compte-rendu des faits demeure très factuel et laisse une large place aux déclarations d'Éric Maillaud, le procureur d'Annecy. Le quotidien semble privilégier la théorie du braquage crapuleux.

À suivre aussi

Justice Les meurtres non résolus les plus mystérieux (6/8) : la tuerie de Chevaline
Enquête Tuerie de Chevaline : Nordahl Lelandais pourrait être impliqué
Haute-Savoie Un passionné d’armes interpellé près de Chevaline

Ailleurs sur le web

Derniers articles