Hadopi : un premier internaute condamné

Hadopi Le substitut du procureur avait requis 300 euros d'amende.[THOMAS COEX / AFP]

Un homme a été condamné jeudi par le tribunal de police de Belfort à une amende de 150 euros pour avoir téléchargé illégalement de la musique, devenant ainsi le premier internaute connu condamné dans le cadre de cette procédure, a-t-on appris auprès du tribunal et de l'Hadopi.

L'internaute, qui encourait 1.500 euros d'amende, a été condamné parce que sa ligne a été utilisée pour télécharger quelques morceaux de la chanteuse Rihanna, alors même qu'il avait déjà fait l'objet de plusieurs avertissements de la part de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet.

"Au cours de l'audience, l'intéressé a reconnu les faits de non respect de son obligation de sécurisation, en précisant que c'était sa femme qui téléchargeait", a précisé l'Hadopi.

Le substitut du procureur, Stéphane Clément, avait requis 300 euros d'amende, a indiqué le tribunal de police. L'internaute a été condamné pour "négligence caractérisée".

Ce dossier est l'un des 14 transmis à la justice par la "commission de protection des droits" - l'organe de l'Hadopi chargé de mettre en oeuvre la "riposte graduée" au téléchargement illégal.

Vous aimerez aussi

Internet De plus en plus de personnes achètent des vêtements pour faire des photos sur Instagram, puis renvoient leur commande
Internet Un hypothétique retour de Google en Chine fait polémique au sein du groupe
Cybersécurité Whatsapp : une faille découverte permettant de lire et de modifier les messages des autres

Ailleurs sur le web

Derniers articles