Et pourquoi ne pas passer le code au lycée ?

La proposition de Ségolène Royal fait polémique.[JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP]

Le principe est simple : permettre aux lycéens qui le souhaitent de passer l’examen du code de la route gratuitement à l’école.

Mais la proposition de Ségolène Royal adoptée lundi par sa région ne fait pas l’unanimité. «Nous risquons de voir des entreprises en dépôt de bilan, des enseignants et des secrétaires licenciés. Mme Royal déclenche une opération d’agression envers notre profession», s’insurge Philippe Colombani, président de l’Union nationale des indépendants de la conduite (Unic).

Face à ce tollé, la présidente de Poitou-Charentes a assuré hier qu’elle comptait «tenir bon», comme en 2010 pour l’instauration du pass contraception. «L’apprentissage du code de la route dans les lycées et même les collèges apparaîtra comme une évidence pour lutter contre la mortalité des jeunes sur la route», assure Ségolène Royal, selon qui 55 000 jeunes seraient concernés.

Pour l’heure, aucune modalité pratique n’a été dévoilée. Seule certitude, cette préparation se fera sous l’égide de la préfecture, en lien avec les auto-écoles, hors des heures de cours. 

À suivre aussi

L'Arabie saoudite essaye de casser son image ultraconservatrice.
Polémique Arabie Saoudite : les autorités embarrassées par une vidéo qualifiant le féminisme d'«extrémisme»
Santé Trop de dépistages du cancer ? Plusieurs médecins tirent le signal d'alarme
La réaction de Marine Le Pen à propos de l’enfant portant une étoile jaune
Polémique Polémiques suite à la marche contre l'islamophobie : la réaction de Marine Le Pen

Ailleurs sur le web

Derniers articles