Nuisances sonores : l'Europe inspire Paris

Le périphérique parisien.[KENZO TRIBOUILLARD / AFP]]

De bonnes idées sont à prendre à l’étranger. Bruitparif, l’organisme de contrôle du bruit en Ile-de-France, tient aujourd’hui et demain une réunion avec d’autres métropoles européennes, dont Vienne, Rotterdam et Barcelone.

Objectif : découvrir d’autres politiques de réduction des nuisances sonores.

L’une d’elles, expérimentée dans la capitale autrichienne, consiste à construire des murs antibruit ultra-performants, sans dénaturer le paysage. Le périphérique viennois s’est ainsi doté depuis 2007 d’un mur de 18 mètres de haut, pour 150 mètres de long, en verre pour laisser passer la lumière et équipé de panneaux solaires.

A Barcelone, la mairie construit plus de parkings d’ici à 2020. Cette démarche vise à inciter les Catalans à prendre davantage les transports en commun et doit permettre d’évacuer des rues les nombreux cars de touristes qui congestionnent la ville.

Mais Paris pourrait davantage prendre exemple sur les Pays-Bas, Rotterdam ayant adopté un revêtement moins bruyant sur plus de 5 kilomètres de routes ces trois dernières années. Un équipement de ce type est d’ailleurs en test depuis cet été sur le périphérique parisien. 

 

Vous aimerez aussi

Avec 2.500 habitants au km2, l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne) est le plus enclavé en ville d'Europe.
Pollution Val-de-Marne : un élu vent debout contre les nuisances aéroportuaires
Le bruit fait perdre des années d'espérance de vie aux Français
Santé Le bruit fait perdre des années d'espérance de vie aux Français
Boite de nuit Paris veut créer une brigade contre les tapages nocturnes

Ailleurs sur le web

Derniers articles