Immobilier : à Paris, certains quartiers sont encore attractifs

[Idé]

Les prix baissent à Paris. Mais avec une moyenne de 8 080 € le mètre carré, la capitale reste peu accessible. Sauf dans certains arrondissements.

Prix élevés, petites surfaces, immeubles anciens… L’immobilier parisien fait figure d’exception sur le territoire. Néanmoins, le marché enregistre un fléchissement des prix depuis la fin de l’année dernière. Le mètre carré se négocie aujourd’hui à 8 080 euros en moyenne intra-muros, contre 8 270 fin 2012, selon la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France.

Une tendance qui pourrait permettre aux acquéreurs de réinvestir dans la Ville lumière, notamment dans les arrondissements extérieurs, qui restent plus abordables que le centre et qui conservent un vrai potentiel. Dans tous les cas, les petits logements sont privilégiés, la surface moyenne des appartements intra-muros étant de 43 m2.

 

> Le quartier de la Gare (13e), spacieux et encore abordable

Plus cher, mais encore en dessous de la barre des 7 000 €/m2, le sud du 13e arrondissement demeure une option intéressante. De nombreux travaux de voirie y sont actuellement réalisés et d’importants travaux de réaménagement sont en cours dans le quartier des Olympiades.

Les propriétaires qui n’ont pas le vertige peuvent s’orienter vers les tours (années 1960), où l’on peut trouver de grands appartements.

 

> Saint-Lambert (15e), au sud et au calme

Les ménages les plus aisés peuvent également faire une bonne opération en achetant un appartement dans ce quartier calme qui abrite plusieurs résidences d’immeubles de cinq étages ou plus.

La valeur des logements, qui se négocient déjà autour de 8 390 €/m2 en moyenne, pourrait sensiblement grimper avec l’arrivée des employés de la future tour Triangle, d’ici à 2017, ou du futur «Pentagone à la française», censé ouvrir à la fin de l’année prochaine.

> Les Batignolles (17e), de plus en plus bourgeois

Ce côté chic du 17e demeure difficilement accessible pour les petits budgets, mais reste dans la moyenne haute avec 8 660 €/m2 en moyenne. Les prix ont connu une forte progression ces dernières années, même si un ralentissement est constaté depuis plusieurs mois.

D’ici à 2016, l’implantation du nouveau tribunal de grande instance de Paris et l’éco-quartier qui l’entourera pourraient en faire l’un des quartiers les plus prisés de la capitale. Selon Pierre-Antoine Menez, vice-président de la Fnaim Ile-de-France, «l’idéal est d’investir dans des petits deux-pièces de 50 m2 qu’on peut réaménager en trois pièces.»

 

> La Chapelle (18e), petits prix, grand potentiel

Avec 6 220 €/m2 en moyenne, ce quartier populaire du 18e, près des gares du Nord et de l’Est, est le moins cher de la capitale avec celui de la Goutte-d’Or. Mis à part les logements jouxtant les lignes ferroviaires, on peut y trouver de véritables pépites.

La naissance d’un éco-quartier et la livraison de la Halle Pajol, la plus grande centrale photovoltaïque de France, pourraient participer à son embourgeoisement. Mais il faut faire vite, car les prix y ont déjà grimpé de 34 % en cinq ans.

 

> Le pont de Flandres (19e), la réhabilitation réussie

Balades au bord du canal, restaurants, hôtels… La réhabilitation urbaine du 19e a commencé il y a quelques années au niveau de la Rotonde et remonte progressivement jusqu’au parc de la Villette.

Comme dans le 20e, le mètre carré y reste encore accessible (6 620 € en moyenne), même si le prix de la pierre a grimpé de près de 40 % ces cinq dernières années. 

 

Immobilier : est-ce le moment d’acheter ? 

 

Vous aimerez aussi

Logement L'encadrement des loyers officiellement de retour à Paris le 1er juillet
immobilier Comment bien négocier son crédit immobilier ?
immobilier Paris : la barre des 10.000 euros le mètre carré sera atteinte cet été

Ailleurs sur le web

Derniers articles