1 Français sur 5 souffre de cholestérol

Des clients dans une grande surface [Philippe Desmazes / AFP/Archives]

Un Français sur cinq souffre d’un excès de cholestérol dans le sang, constate l’Institut de veille sanitaire (InVS) dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) délivré mardi. 

 

S’appuyant sur des données de 2006, l’étude s’intéresse à la présence du cholestérol de type «LDL», considéré comme le «mauvais» cholestérol, à l’inverse du «bon», le HDL. Résultat : si la population âgée de 18 à 74 ans présente un taux moyen de «LDL» de 1,27 gramme par litre de sang, 19,6 % des Français dépassent le seuil de 1,6 g/l. 

 

 

Des risques d’infarctus et d’AVC 

C’est pourtant la limite de l’hypercholestérolémie, au-delà de laquelle il existe, d’après les autorités, de sérieux risques pour la santé. L’excès de cholestérol dans le sang ne provoque en effet pas de symptôme à court terme, mais peut entraîner sur une longue période le dépôt de plaques d’athérome (des graisses) contre les parois veineuses, susceptibles d’entraîner des thromboses et potentiellement un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Si la consommation d’alcool, de tabac, la qualité de l’alimentation ou l’activité physique influent sur le taux de cholestérol des individus, leur âge n’arrange rien. Les 45-54 ans (31,5 %), les 55-64 ans (31 %) et les 65-74 ans (28,2 %) sont ainsi plus fortement concernés que les jeunes générations par l’hypercholestérolémie. 

Le bulletin, enfin, montre que le fait de prendre un traitement adapté à l’excès de cholestérol n’est pas un réflexe répandu. Seuls 12,5 % des Français en suivaient un lors de l’étude.

 

Les anti-cholestérol, un gisement d'économies

À suivre aussi

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]
AfSud Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"
santé Une Italienne enceinte des jumeaux d'une autre par erreur
Les présidents français François Hollande (c) et mexicain Enrique Pena Nieto (d), la ministre française de la Culture et la Communication Aurélie Filippetti (g) sur le site archéologique de Teotihuacan le 11 avril 2014, au Mexique [Alain Jocard / AFP]
Diplomatie Hollande souligne le retard à combler dans les relations avec le Mexique

Ailleurs sur le web

Derniers articles