Le high-tech au cimetière

Vue du cimetière du Père-Lachaise. [AFP]

Les nouvelles technologies sont partout, même dans l’au-delà. Profitant des vacances de la Toussaint, de nombreux Français iront lors du week-end du 1er novembre rendre hommage à leurs proches défunts. Une tradition qui perdure dans un secteur funéraire où les innovations high-tech ont aujourd’hui trouvé leur place.

 

La crémation vue à distance

Comment assister à la crémation d’un proche sans être présent ? Le crématorium parisien du Père-Lachaise, comme d’autres, propose la retransmission en direct de la cérémonie via une webcam fixée au plafond de la salle. Un code secret, menant vers un lien sécurisé, est transmis à la famille en amont. Un service facturé 195 €, pouvant être complété par un DVD de la cérémonie (50 €).

 

L’hommage "flashé"

Sur les sépultures, une plaque pas comme les autres : elle comporte un QR code à flasher, avec son smartphone ou sa tablette tactile, pour mieux connaître le mort inhumé. Epitag, qui propose ce service, offre la possibilité à la famille du disparu de poster sur un site dédié nom, dates, biographie, photos, liens vers des vidéos ou des musiques. Le QR code concerne une personne (199 €), mais aussi un couple voire un caveau familial.

 

Les bornes pour s’orienter

Les cimetières sont parfois de véritables labyrinthes. Un problème de topographie qui a poussé certaines communes à investir dans des bornes tactiles. Placés à l’entrée, elles permettent de rechercher l’emplacement exact de la tombe d’un proche. IPM, l’un des fabricants présent en France, en a déjà installé une vingtaine en France, notamment à Limoges (Haute-Vienne), à Clamart (Hauts-de-Seine) ou encore à Sète (Hérault).

 

Les cimetières virtuels

Pour se recueillir sur une tombe sans se déplacer, il existe un moyen : les cimetières virtuels sur Internet. Lecimetiere.net, imemoria.com, aucimetiere.com, i-tomb.net… Les possibilités de rendre hommage ou de déposer une gerbe de fleur online sont nombreuses, en France comme à l’international. Et les hommages sont vraiment de tout ordre, puisque l’on trouve même sur la Toile des cimetières virtuels… pour animaux. Un moyen comme un autre de se souvenir de son regretté chat, chien ou cochon d’Inde.

 

Des QR Codes sur les pierres tombales

Le Trésor Public adresse une lettre à un mort dans un cimetière

Le web devient le plus grand cimetière de France

Sous terre, le mètre carré flambe aussi

À suivre aussi

violences conjugales «Il reste tant de femmes à sauver» : les proches de 34 victimes de féminicides proposent des mesures
Société Passer le permis en conduite accompagnée à 17 ans sera possible «à partir de lundi»
Société Retraites : Jean-Paul Delevoye préconise un «âge d'équilibre» à 64 ans avec décote/surcote

Ailleurs sur le web

Derniers articles