Une application pour dénoncer les actes islamophobes

L'appli du CCIF permet de s'informer et de dénoncer en direct des actes islamophobes. [KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) lance ce lundi 4 novembre une application pour smartphones et tablettes afin de lutter contre l'islamophobie. Cette nouvelle appli permet notamment de dénoncer en direct un acte islamophobe.

 

"Face à l'islamophobie, soyons tous des témoins". Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a lancé ce lundi 4 novembre une application pour smartphones et tablettes permettant de lutter contre les actes islamophobes.

L'application, disponible sur l'App Store et sur Google Play, permet de s'informer, de consulter des articles de presse, de visionner des vidéos et fiches pratiques élaborées par le service juridique du Collectif. Mais surtout, elle permet de dénoncer en direct des actes islamophobes, en postant des photos et/ou des vidéos.

"Le but principal c'est d'avoir des signalements de manière instantanée, que ce soit des inscriptions sur une mosquée ou une agression", a expliqué à l'AFP Babacar Sene, chargé de la communication du CCIF. "La photo, la vidéo fait office de preuve et nous permet de communiquer sur l'acte islamophobe", a-t-il précisé.

En cas de signalement, le CCIF se chargera de vérifier les éléments.

 

(© DR - CCIF)

 

Les actes islamophobes en hausse de 57,4% en 2012

Dans son dernier rapport annuel, le CCIF a recensé 469 actes islamophobes en 2012 contre 298 en 2011, soit une hausse de 57,4%.

Dans le détail, le Collectif a relevé que "presque chaque semaine en 2012, une institution a été la cible de dégradation" (40 mosquées visées en 2012, en hausse de 95%) et "que chaque jour en France, au moins un individu est victime d'islamophobie en moyenne", (418 actes visant des individus répertoriés en 2012, en hausse de 60%).

 

La vidéo de présentation de l'application

 

De nouveaux outils au service de la lutte contre le racisme

L'application du CCIF est lancée quelques mois après celle de la Licra. La Ligue contre le racisme et l'antisémitisme, a en effet, développé une appli mobile permettant de dénoncer et géolocaliser les tags racistes afin "d'accélérer les procédures d'effacement" par les services municipaux. 

Lors du lancement, l'association affirmait que cette application  est "une riposte numérique alors que la France fait face à une importante augmentation des actes racistes et antisémites"

 

Nîmes : des insultes racistes sur la maison d'un responsable musulman 

Agressions de femmes voilées : manifestation à Argenteuil 

L'islam en France

 

À suivre aussi

Société Uber admet 6.000 agressions sexuelles en deux ans aux Etats-Unis
Ce n'est pas 28 propriétés que l'on peut acheter dans la nouvelle version du Monopoly mais 66.
Insolite Monopoly sort une version presque impossible à terminer
Certains croyants juifs réfutent le lien entre antisémitisme et antisionisme
Polémique Tout comprendre à la controverse sur l'évolution du terme «antisémitisme»

Ailleurs sur le web

Derniers articles