IDF : un homme meurt de la rage

La victime aurait contracté le virus au Mali [AFP / ARCHIVES]

Un homme atteint par le virus de la rage est décédé jeudi dans un hôpital francilien. Selon les premières informations rendues publiques, il aurait été contaminé par le virus lors d'un séjour au Mali.

 

On pensait le fléau de la rage définitivement relégué au passé depuis la découverte du vaccin antirabique par Pasteur en 1885. Or c'est bien ce mal qui a tué un patient hospitalisé en Ile-de-France.

Selon le ministère de la Santé, l'homme aurait été contaminé lors d'un séjour au Mali et n'aurait pas contracté le virus à l'intérieur des frontières métropolitaines. Cependant, l'entourage et les personnes ayant fréquenté le malade sont invités à se rendre rapidement vers un centre antirabique pour procéder aux contrôles nécessaires.

 

Maladie toujours mortelle

Si, depuis la progrès de la médecine, les pays occidentaux sont désormais épargnés par la rage (la dernière contamination sur le sol français remonte à 1924 et le dernier renard touché est mort en 2001), le mal fait encore des dizaines de milliers de morts chaque année en Afrique et en Asie.

La rage est une maladie presque toujours mortelle chez l'homme. Elle se caractérise notamment par de violents maux de tête et par une forte agressivité.

 

Faut-il craindre l'arrivée en France du virus Ebola ?

Achetez le virus de la grippe pour 3000 dollars

Coronavirus : début de panique en Arabie Saoudite

Ces chats qui peuvent rendre fou

 

Vous aimerez aussi

Le triple champion du monde de Formule 1 Niki Lauda assiste au Grand prix d'Autriche sur le circuit de Spielberg, le 3 juillet 2016 [ANDREJ ISAKOVIC / AFP/Archives]
Disparition Niki Lauda, miraculé de la F1, meurt paisiblement à 70 ans
Décès Le chanteur franco-espagnol Nilda Fernández est mort à l'âge de 61 ans
Alain Bertoncello : Montagny-les-Lanches se prépare pour les funérailles
Hommage Montagny-les-Lanches se prépare pour les obsèques d'Alain Bertoncello, soldat tué au Burkina Faso

Ailleurs sur le web

Derniers articles