Un violeur présumé identifié grâce à Facebook

Image d'illustration[AFP]

Grâce à la description précise de la victime et à Facebook, un violeur a pu être confondu.

 

Les faits remontent au 12 avril aux abords du complexe sportif de la Caintain, près de Saint-Etienne (Loire). Alors qu’elle est en train de courir dans les sous-bois, une joggeuse de 34 ans est attaquée par un homme.  Il lui impose une relation sexuelle.

La jeune femme ne tarde pas à prévenir la police et livre une description très précise du violeur. Grâce à ce témoignage et aux images des caméras de surveillance, les enquêteurs parviennent à isoler un suspect en interrogeant le voisinage.

Pour vérifier, ils décident de consulter les réseaux sociaux. Et c’est sur le mur Facebook du violeur présumé qu’ils découvrent la preuve qu’ils cherchaient. Le suspect arbore en effet un tatouage très reconnaissable sur son avant-bras, ce qui permet à la victime de l’identifier.

L’homme est finalement interpellé et les tests permettent de confondre l’ADN du suspect avec celui retrouvé sur la joggeuse. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt du Puy-en-Velay (Haute-Loire).

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles