Retour de Sarkozy : "débat dérisoire" et "délétère" pour le PS

Le logo du Parti socialiste, le 27 octobre 2012 à Toulouse [Eric Cabanis / AFP/Archives] Le logo du Parti socialiste, le 27 octobre 2012 à Toulouse [Eric Cabanis / AFP/Archives]

Le Parti socialiste a estimé mercredi que le débat sur un éventuel retour de Nicolas Sarkozy était "dérisoire à l'aune des défis de la France et délétère au regard de la crise de la droite".

"Perclus de mises en cause judiciaires, refusant tout bilan de son passé, n'ayant comme programme que son retour, Nicolas Sarkozy minaude, +J'y vais, j'y vais pas! +, +Appelez-moi et je verrai+", écrit le parti dans un communiqué.

Dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles à paraître jeudi, M. Sarkozy dit n'avoir "pas pris" sa décision, s’agissant de la présidence de l’UMP soumise au vote des militants de ce parti le 29 novembre, parce qu'il "veut avoir tous les éléments en main".

"Alors que le pays traverse la plus grande crise d'après-guerre, l'ex-président, éconduit par le peuple, croit pouvoir tenir en haleine la France autour de son retour décidé mais non-programmé", poursuit le PS, qui s'interroge: "la France est-elle condamnée à commenter les minauderies de Nicolas Sarkozy?"

À suivre aussi

Élection européennes : la répartition des sièges au Parlement européen
Politique Élections européennes : la répartition des sièges français au Parlement européen
Politique Européennes : colère d'anciens ministres PS contre Raphaël Glucksmann
Olivier Dussopt le 29 avril 2019 à Paris [Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives]
Dégradation Ardèche : une croix gammée dessinée sur la permanence d'Olivier Dussopt

Ailleurs sur le web

Derniers articles