Périphérique : le "péage urbain" testé

Le périphérique parisien. Le périphérique parisien. [Boris Horvat / AFP/Archives]

Le Conseil de Paris a voté mardi la mise en place du dispositif d’«écotaxe» pour les poids lourds, qui est expérimenté dès ce mercredi.

 

Les camions vont bientôt devoir payer pour circuler sur le boulevard périphérique. Quatre portiques déjà installés permettent désormais de repérer les véhicules de plus de 3,5 tonnes en vue de les taxer, à terme, à hauteur de 0,13 centimes d’euros du kilomètre. Mais ce type de péage urbain va d’abord fonctionner à blanc, sans que les transporteurs ne soient assujettis réellement à la taxe.

Lorsque celle-ci entrera en vigueur, dans le courant de l’année prochaine, elle permettra de rapporter environ 5 millions d’euros à la mairie de Paris. Selon la ville, l’objectif principal n’est pas économique mais environnemental. La municipalité veut en effet inciter les camions à emprunter d’autres itinéraires, afin de réduire la pollution atmosphérique et les nuisances sonores autour de la capitale.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles